Tout ce que vous devez savoir sur les Pages Facebook Globales (utilité, coûts, conditions d’utilisation)

Publié le novembre 2, 2012 par

Les pages Facebook Globales arrivent, Facebook vient de les annoncer. Bonne nouvelle, le casse-tête de la gestion de mutliples pages locales, par pays, régions ou langues, est derrière vous ! Vous allez pouvoir gérer toutes ces pages locales dans une seule interface, offrir un visage unifié à vos fans et bénéficier de statistiques uniques et dédupliquées. Mauvaise nouvelle, cette nouvelle fonctionnalité « premium » va vous coûter cher…

La problématique de la gestion multi-pages sur Facebook

Si vous gérez un nombre important de pages Facebook liées à une même marque mais réparties en plusieurs pages (en fonction de pays ou de langues), vous connaissez la solitude du community manager. Vous êtes contraints de gérer (publication de contenu, gestion et modération) chacune de ces pages individuellement et le temps consacré à cette tâche est démultiplié d’autant.

Ne parlons même pas du reporting sur les métriques et statistiques qui vous prennent probablement des heures. Téléchargement de données dans Excel, fusion des différents fichiers obtenus à l’aide de macro, génération de graphiques, un casse tête chronophage pour tenter d’avoir une vue unifiée des performances de votre marque sur ces nombreuses pages.

Et encore, la plupart d’entre vous ne se donnent sans doute pas tout se mal et manquent donc cruellement de statistiques utiles sur leurs pages internationales.

De plus, proposer à vos fans de nombreuses pages rend parfois leur premier contact avec votre marque un peu confus. Si je suis fan de Starbucks, dois-je aimer la page US (leur pays d’origine) ? La Française (si je réside en France) ? Les deux ?

Bref, un casse tête pour bon nombre de Social Media Managers et Community Managers qui travaillent pour des marques ayant une présence internationale, mais également pour leurs fans internationaux.

Heureusement, Facebook a une nouvelle solution pour vous. Une bonne nouvelle, certes, mais qui n’en sera pas une pour tout le monde compte tenu des coûts associés.

Facebook Global page implementation and cost

Les visiteurs peuvent désormais facilement changer la version de la page Facebook à laquelle ils souhaitent accéder en utilisant l’onglet d’options.

 

Facebook Global page, how much does it cost?

Un menu est alors proposé permettant de passer d’une version pays de la page à une autre.

 

Les avantages de la page Facebook Globale

Les avantages de la page « Globale » sont les suivants :

Un seul nom de domaine (du type : facebook.com/ma-marque) pour accéder à l’ensemble des pages de la marque. Plus besoin de se creuser la tête pour attribuer des URL par pays ou langue et compliquer sa communication locale;

– Depuis cet accès unifié à la marque sur Facebook, les visiteurs sont automatiquement transférés vers la page qui leur correspond (la page de leur pays, par exemple);

– S’il n’existe pas de page spécifique pays pour un visiteur donné, il est dirigé vers une page par défaut qui accueillera tous les visiteurs pour lesquels une page locale n’a pas été créée;

– Possibilité d’avoir des pages par régions (groupes de pays, langues communes, etc.);

– Affichage unique et dédupliqué, sur chacune des pages (la page globale et chacune des pages locales), du nombre de fans total de la marque à travers le monde ainsi que des statistiques de « personnes qui en parlent ». Cela permet de communiquer sur des chiffres plus conséquents et globaux;

Un tableau de bord et des statistiques unifiées et dédupliquées pour les administrateurs de la page pour avoir une vue globale de leur audience, quelle que soit sa provenance.

C’est globalement une excellente nouvelle pour les marques ayant une présence internationale. Ces dernière avaient en effet l’obligation de choisir entre une page unique sur laquelle la communication était compliquée car plus complexe à localiser ; ou une multitude de pages pays sur lesquelles la localisation était facile, mais la gestion quotidienne pouvait s’avérer un véritable casse-tête.

Facebook Global pages: their real cost

Les versions Française et Anglaise de la page « Facebook Marketing » proposent un header personnalisé et localisé ainsi que des onglets adaptés à la langue cible.

En alliant le meilleur des deux mondes (localisation ET gestion aisée), Facebook apporte un vrai plus aux marques qui rencontraient ce choix Cornelien.

De plus, autre bonne nouvelle, Facebook annonce que seront bientôt disponibles publiquement via son API le nombre de fans par pays pour l’ensemble des pages, qu’elles aient opté pour la page « Globale » ou conservé l’ancien système.

Cela permettra aux marques de mesurer leurs performances pays par pays et de comparer ces performances par pays avec leurs concurrents (ces données étant publiques).
Voilà qui permettra aux services qui vous permettent de comparer votre Page Facebook à celles de vos concurrents (comme celui d’Agorapulse) d’offrir des données encore plus riches et utiles.

 

Avez-vous besoin d’une page Facebook globale ou devez vous conserver vos pages actuelles telles quelles?

Dans un article publié récemment sur InsideFacebook (Facebook Global Pages for Brands: To Use or Not To Use?Peter Heffring a écrit une excellente analyse des pour et des contre de la page Facebook Globale. Je ne vais pas reproduire ici son article que je vous encourage à lire, mais voici ce que j’en retiens :

– Si vous avez une présence forte dans votre pays d’origine mais que votre présence à l’internationale est encore faible ou disparate sur Facebook, les pages globales ne sont probablement pas une bonne option pour vous;

– Si vous êtes en phase de croissance de votre audience internationale sur Facebook mais que vous n’êtes pas encore à l’aise avec la gestion de cette audience, commencer par expérimenter, apprendre et mettre en place les bon process avant de vous lancer;

Ne sautez le pas que si vous avez déjà une équipe de community management internationale en place et souhaitez juste faciliter son travail.

 

Comment en bénéficier, et à quel prix?

Si vous gérez la présence sur Facebook d’une marque internationale, je vois déjà vos yeux briller tant ces nouvelles possibilités vont faciliter votre quotidien tout en vous permettant le niveau de personnalisation exigé par vos marché locaux. Et j’entends d’ici vos cris de joie à l’idée de pouvoir enfin bénéficier de statistiques unifiées, et donc d’un reporting rapide, simple et efficace !

Ne vous réjouissez pas trop vite… Ces nouvelles options, toutes merveilleuse soit-elles, vont avoir un coût. Et un coût certain pour bon nombre d’entre vous.

En effet, après avoir lu le descriptif alléchant de ces nouveaux outils que Facebook semble mettre généreusement à notre disposition, la première question qui nous est venue à l’esprit est « mais comment faire pour en bénéficier ! ». La réponse de Facebook est dans l’annonce du Facebook Studio, pour en bénéficier, c’est très simple, contactez votre gestionnaire de compte Facebook !

Facebook contact form

Voici le formulaire de contact permettant d’avoir accès au sésame du gestionnaire de compte Facebook. La seule chose que ce formulaire ne vous dit pas est que vous n’aurez pas de gestionnaire de compte (et donc de page globale) si vous ne dépensez pas au moins 10.000€ par mois en publicités Facebook.

Pour ceux d’entre vous qui ne le savent pas encore, un gestionnaire de compte Facebook est un gentil employé de Facebook dont le nom est l’email ne vous sera communiqué que dans le cas où votre marque accepte de dépenser au moins 10.000€ par mois (soit 120.000€ par an) en publicités Facebook. Certes, la fonctionnalité en elle-même ne vous sera pas facturée si vous êtes un bon client (entendez, si vous dépensez suffisamment d’argent en publicité), mais n’espérez pas en bénéficier si votre dernière campagne de publicité Facebook n’a pas dépassé les 10.000€ sur un mois.

Si j’en crois l’échantillon de marques qui utilisent Agorapulse, très peu d’entre elles auront accès à ces outils car (très) rares sont celles qui dépensent de manière régulière 10.000€ par mois en publicités Facebook. Voilà qui va soit les pousser soit à être plus dépensière au plus grand bénéfice du réseau social, soit à utiliser des plates-formes tierces de gestion de pages Facebook (payantes) pour gérer leur présence internationale.

Dans une déclaration récente, Sheryl Sandberg, la Directrice des opérations de Facebook, déclarait que la société réfléchissait très sérieusement à offrir des services premium aux marques qui utilisaient ses outils. Cette nouvelle fonctionnalité des pages « Globales » annonce donc la couleur : oui, Facebook va développer des services premium pour les marques, mais non, ils ne vont pas être à la portée de toutes les bourses…

Vous trouvez que ce choix de la part de Facebook est logique (après tout, un service utile mérite d’être payé) ou qu’il est injuste car il privilégie les marques à gros budgets ? Dites-nous ce que vous en pensez !

Web Marketing Manager & Social Media at Agorapulse. Interested in Web Marketing, Social Media, Lead Gen and Lead Nurturing, ... Also available to talk about Travels, Sports, Video games, Jedi, Volkswagen Combi, ...