Portée Facebook en baisse, buzz ou réalité? Voici ce qui se passe vraiment!

Publié le février 12, 2014 par

Facebook Reach blog linkNous-y re-voilà ! ’’Ma portée Facebook est en chute libre’’ fait encore le buzz dans la blogosphère des médias sociaux. La dernière fois que tout le monde s’est enflammé sur le sujet, c’était l’automne dernier.

A cette époque, nous avions été témoins d’une petit bataille d’ego entre Robin Grant, le directeur de l’agence media anglaise We are Social, et Josh Constine, un journaliste de Techcrunch (et ancien de Inside Facebook). Le point de vue de Josh était que la portée n’avait pas diminué, Robin, quand à lui, affirmait qu’elle était en chute libre. Et les deux s’envoyait pique sur pique via Techcrunch, Twitter et autre articles de blog.

Le plus drôle, c’est qu’ils avaient tous les deux raison. On a découvert plus tard que la portée organique était restée la même mais, à cause d’un bug, la portée virale semblait diminuer alors que ce n’était pas le cas.

Le buzz de cette année est un peu différent. Facebook l’a lancé lui-même le 5 décembre dans une publication sur leur Facebook for business blog, où ils affirmaient qu’il y a de plus en plus de contenu en compétition pour attirer l’attention des lecteurs et, qu’en conséquence, il était devenu de plus en plus difficile pour les marques d’atteindre leurs fans de façon organique.

Il n’y a pas de grande nouvelle ici. Facebook grandit. La compétition accrue est déjà la raison qui se cache derrière chaque évolution de la portée organique pour les pages de marques depuis 2 ans. La seule différence cette fois est que Facebook reconnaît cette baisse de portée organique des pages de marques, contrairement à ce qu’ils disaient l’an dernier. Ils affirment même que c’est une bonne raison pour que les marques investissent dans les ADS afin de booster la visibilité de leurs contenus !

 

#1 Ce buzz est-il vraiment justifié ?

D’un côté, il y a la blogoshpère. Les médias du secteur adorent diffuser les mauvaises nouvelles abusives du type: “Facebook admet que la portée organique s’écroule”. D’un autre côté, il reste la multitude de possesseurs de pages Facebook mécontents de ne pas pouvoir atteindre 100% de leurs fans à chaque publication. Tenter de parvenir à un compromis entre les deux reviendrait à tenter la réconciliation de 2 personnes après un repas de famille qui aurait mal tourné après une discussion politique.

Le buzz de l’an passé n’était pas vraiment justifié et il a disparu peu après avoir commencé. Ce nouvel épisode est-il vraiment différent ?

Je ne pense pas. En fait, les déclarations de Facebook dans leur article du 5 décembre suivent une logique imparable : chaque jour il y a davantage de gens et d’entreprises qui partagent du contenu sur Facebook, alors qu’il n’y a toujours que 24 heures dans une journée. Par définition, une publication donnée sera montrée à de moins en moins de personnes, qu’elle provienne d’une page Facebook ou d’un utilisateur individuel.

La même chose s’est produite pour les résultats de recherches organiques depuis 1999 jusqu’à aujourd’hui. C’était facile d’apparaître en première page des résultats de recherche Google il y a 14 ans. Aujourd’hui, avec des milliards de sites web en compétition pour les mêmes mots-clés, c’est plus que difficile. La même logique s’applique.

Partant de là, lorsque j’ai vu nos amis de Ignite Social écrire que les pages de marques Facebook subissent un déclin de leur portée de 44% depuis décembre sur une analyse portant sur un échantillon de 21 pages Facebook, j’ai pensé qu’il pourrait être utile d’utiliser un échantillon plus important.

Heureusement, grâce à notre Baromètre des pages Facebook, nous avons accès à un échantillon de près de 5.300 pages. Les résultats de l’analyse sont décrits ci-dessous et si vous voulez de l’aide pour faire un benchmark encore plus précis vous pouvez ajouter votre propre page en cliquant ici.

 

#2 La portée Facebook est-elle réellement en baisse pour la moyenne des pages de marque ?

Nous avons pris la performance moyenne de 5.300 pages Facebook dans notre Baromètre. Attention, ce ne sont que des moyennes. Les données finales restent anonymes.

2.1 Evolution de la portée organique des pages Facebook sur les 30 derniers jours

D’après le graphique ci-dessous, les 30 derniers jours montrent une baisse d’environ 10%, la portée organique d’une page étant de 55% environ à mi-décembre contre 61% à mi-novembre. On est loin des 44% de baisse annoncés par Ignite Social d’après leur échantillon de 21 pages, mais c’est tout de même une diminution significative.

Portée organique Facebook

 

2.2 Evolution de la portée organique des pages Facebook sur les 180 derniers jours

D’après le graphique ci-dessous, les 6 derniers mois ont connu une baisse remarquable –la portée organique moyenne d’une page atteignait 90% de ses fans il y a 6 mois contre seulement 55% aujourd’hui. C’est une baisse de 39% et c’est, effectivement, très significatif.

Facebook 180 day page reach portée organique

 

 

#3 Est-ce que la portée Facebook est en baisse pour tout le monde ?

C’est vraiment la question la plus importante ! La portée « moyenne » d’une page peut avoir baissé, mais est-ce que ça concerne réellement tout le monde ? J’ai comparé les données de décembre 2012 avec celles d’aujourd’hui, pour une page que je gère moi-même. Les résultats sont présentés ci-dessous. 2012 en haut et 2013 en bas (performance moyenne des 50 dernières publications à n’importe quelle date) :

FAP metrics 2013 vs. 2012

Comme vous pouvez voir avec ces moyennes, ni la portée organique, ni la portée sur les fans n’a diminué. Ces derniers chiffres sont même un peu plus élevés. Et souvenez-vous : ceci est la portée moyenne par publication, on ne peut pas tricher ! De plus, l’engagement a diminué de 7,1 à 6,2%. Ici non plus, il n’y a donc pas de déclin remarquable.

La version de décembre 2012 ou décembre 2013 de Facebook Edgerank n’a pas d’impact négatif sur toutes les pages. Le seul moyen de savoir si votre portée a vraiment diminué, c’est de la mesurer grâce au Baromètre des pages Facebook.

 

#4 Et l’engagement ? Il baisse lui aussi ?

Comme pourrait dire Jon Loomer , la portée est surestimée. Il y a plein d’autres indicateurs Facebook qui devraient vous préoccuper et l’un d’entre eux est l’engagement. Pour vérifier les dires de Jon, j’ai décidé de jeter un œil à l’évolution moyenne de l’indicateur PTAT. Il représente le nombre de personnes qui ont « Liké », Commenté ou Partagé une publication sur 30 jours. Le nom de cet indicateur a changé depuis, mais c’est toujours la même recette (et le même indicateur).

Le graphique suivant présente cet indicateur comme le pourcentage de personnes ‘’touchées’’ et montre l’évolution sur les 180 derniers jours :

Facebook 180 day page engagement

Comme vous pouvez voir il n’y a pas de baisse sur cette période. Tout est resté constant. C’est une très bonne nouvelle ! Même si vous touchez moins de fans, vous conservez probablement le même niveau d’engagement.

A votre tour ! Quelle est votre expérience de la portée et des autres indicateurs de votre page ? Avez-vous perçu des changements récemment ? Faites-le nous savoir et partagez votre expérience en remplissant cette étude : http://bit.ly/FacebookReach2013

 

 

Web Marketing Manager & Social Media at Agorapulse. Interested in Web Marketing, Social Media, Lead Gen and Lead Nurturing, ... Also available to talk about Travels, Sports, Video games, Jedi, Volkswagen Combi, ...