Evolution de la portée organique Facebook entre Juillet 2013 et Mai 2014 : les gagnants et les perdants !

Publié le juin 12, 2014 par

La portée organique de Facebook… C’est, sans aucun doute, le sujet le plus controversé du moment dans l’éco-système du Marketing des Médias Sociaux. Agorapulse utilise son baromètre pour fournir une étude concernant l’évolution de la portée organique, par industrie.

Nous avons écrit un premier article sur ce sujet en Décembre, prouvant que même si la portée organique chutait, elle n’atteignait pas les chiffres catastrophiques que beaucoup dénoncent, loin de là.

Buzz ≠ Réalité

Une grande majorité des interventions négatives liées à ce sujet (et il y en a BEAUCOUP !) manquent de données statistiques.
Récemment, Ogilvy est allé jusqu’à annoncer la disparition pure et simple de la portée organique, d’après une étude basée sur 106 pages de marques. Oui, vous avez bien lu : l’échantillon se base sur 106 pages, alors qu’on dénombre plus de 50 millions de pages sur Facebook.

Des données significatives et représentatives

La portée facebook n’est pas une information publique et peu d’entreprises (moins de 20 dans le monde), peuvent y accéder pour un grand nombre de pages.

C’est pourquoi : une grande majorité des articles que vous avez pu lire concernant la portée Facebook est plus souvent basée sur des idées / opinions que sur des éléments chiffrés, représentatifs de la réalité.

Dès lors que la « portée facebook » est évoquée dans un article, on fait plus souvent face à des débats d’opinions qu’à des études basées sur des échantillons représentatifs, non discutables. C’est un biais fondamental des discussions actuelles.

Plus l’échantillon est important, plus les résultats sont fiables

Grâce à notre Baromètre des pages Facebook, nous accédons aux données statistiques de plus de 7,000 pages de toutes tailles, toutes industries et régions.

Nous avons passé du temps à analyser ces données et le résultat nous a clairement surpris.

Oui, en moyenne, la portée Facebook diminue. Mais attention, la moyenne générale actuelle est loin d’être ridicule. Et plus important, il y a encore un grand nombre de pages (petites et grandes) qui possèdent une portée organique plutôt… insolente, le tout sans dépenser un centime !

Nous avons analysé la portée organique moyenne des publications, industrie par industrie, pour découvrir les portées en hausse, en baisse et stables.

Le but ici est de démontrer que la portée organique n’est pas en chute libre pour tout le monde. D’ailleurs, il y a encore des pages dont la portée organique augmente ou reste stable.
Il y a clairement une vraie disparité parmi les millions de pages Facebook existantes. Certaines pages obtiennent aujourd’hui encore une portée organique de plus de 40% pour chaque publication !

Devraient-ils quitter Facebook ? Certainement pas !

Gardez bien en mémoire que la taille de l’échantillon et les moyennes ne sont que des indications de ce qui existe sur Facebook.

Voici notre infographie :

Portée organique sur Facebook Mai 2014

Comment avons-nous récolté et traité ces données ?

Ces données ont été récupérées via les pages Facebook qui ont installé notre Baromètre de pages Facebook.
Nous avons effectué un export des données de Juillet 2013 et un export des données de Mai 2014 pour comparer l’évolution sur cette période.

    o
  • Toutes les données sont entièrement anonymes.
  • o

  • Toutes les pages de moins de 100 fans ont été retirées, dans la mesure où elles bénéficient d’une portée organique très élevée, et qu’elles auraient certainement faussé la moyenne.
  • o

  • Nous avons ensuite réalisé une macro sur Excel permettant d’obtenir les moyennes de la portée organique, par industrie.
  • o

  • Nous avons ensuite choisi 13 catégories : parmi elles, des catégories en hausse, en baisse, ou stables.

Parmi les 142 industries (Catégories de pages Facebook) que nous avons en base, 18 bénéficient d’une hausse ou sont stables. Pour les 124 industries connaissant une baisse de leur portée organique, nous restons sur des performances de 15 à 20%, par publication.

Comme nous souhaitons être le plus transparent possible avec nos données, nous sommes prêts à les partager. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez obtenir le document Excel (données anonymes). Nous serons ravis de partager avec vous le fruit de notre travail.

Pourquoi nos statistiques sont elles fiables ?

Nous nous sommes focalisés sur la portée organique (la seule qui ne tient pas compte de la portée payante) de plus de 7,000 pages. Nous avons ensuite réalisé des moyennes de cette portée, par industrie, et comparé les résultats entre les 2 périodes (Juillet 2013 et Mai 2014).

Nous avons supprimé les anomalies : Nous avons retiré de l’échantillon les industries ayant moins de 10 pages à l’intérieur (en Juillet 2013 et Mai 2014).

Finalement, nous avons choisi 4 industries dont la portée est en hausse, 6 dont la portée est en baisse et 3 dont la portée est restée stable.

Enfin, je le répète : nous souhaitons être le plus transparent possible. N’hésitez pas si vous souhaitez voir ces informations.

Y a-t-il des biais dans ces données ?

Evidemment. Une étude sans biais n’existe pas. Premièrement, nous avons choisi les catégories manuellement. Il y a beaucoup plus d’industries dont la portée est en baisse que l’inverse.

Notre but était ici d’analyser un large spectre d’industries et de démontrer que chaque situation est différente selon les pages.

Nous présentons ici un échantillon de 7,000 pages : on ne peut évidemment pas considérer que ces chiffres sont des généralités dans la mesure où il existe des millions de pages sur Facebook. Le fait est que, à part Facebook, personne ne peut accéder à ces millions de données. Nous présentons ici l’un des plus grands échantillons disponibles.

Comme nos moyennes sont basées sur les 50 dernières publications de chaque page, il est possible que la moyenne ne soit pas cohérente sur la période concernée. Cependant, les pages prises en compte sont toutes actives sur le baromètre.

Enfin, nous savons que la taille des pages est primordiale dans l’étude de la portée sur Facebook. Si une industrie comprend de nombreuses pages de moins de 3,000 fans, la moyenne de la portée organique sera mathématiquement plus haute que les autres industries dont les pages ont plus de 100K fans. Nous avons réalisé un rapide tour d’horizon des compteurs de fans pour être sûr de réduire au maximum ce biais.

Par exemple : l’industrie « TV Channel » qui a vu sa portée organique passer de 15 à 20% entre Juillet 2013 et Mai 2014, dispose de 17 pages avec un nombre moyen de fans de 372K.

Comment nous aider à rendre ces données encore plus fiables ?

Plus l’échantillon est important, plus les données seront fiables. En ajoutant vos pages au Baromètre des pages Facebook, vous participez à la création de la meilleure source d’information concernant l’évolution des statistiques Facebook. Il vous suffit de vous connecter au Baromètre et d’ajouter vos pages.

Si vous pensez que les performances de votre page ne sont pas du tout équivalentes à celles que nous fournissons, le meilleur moyen de corriger cela est d’ajouter votre page !

Web Marketing Manager & Social Media at Agorapulse. Interested in Web Marketing, Social Media, Lead Gen and Lead Nurturing, ... Also available to talk about Travels, Sports, Video games, Jedi, Volkswagen Combi, ...