Linkedin pénalise-t-il les posts avec “lien en commentaires” ?

16 janvier 2020 • Par

Loïc Souvignet

Vous avez peut-être entendu cette rumeur qui veut que les posts avec seulement du texte ou une photo et précisant “lien en commentaires” ou “link in comments” en anglais dans le texte seraient pénalisés par Linkedin (en leur attribuant moins d’impressions et un engagement plus faible).

Cette rumeur est-elle vraie ? Linkedin sanctionnerait-il des posts à cause de cette phrase utilisée dans vos publications ?

L’entreprise Growthrocks a mené des recherches en étudiant la portée et le taux de clics de différentes publications avec ou sans lien dans les commentaires. Et le résultat est sans appel : les publications avec lien en commentaires ont une portée 3 fois supérieure à ceux ayant un lien dans la publication.

étude comparant les posts linkedin avec un lien ou avec un lien en commentaires

Guy Kawazaki avait également fait le test en 2017 avec des résultats eux aussi surprenants :

Son post Linkedin avec un lien en commentaires a reçu 3 fois plus de vues que son post avec lien (les “vues” sur les profils personnels sont l’équivalent des impressions pour les pages vitrines).

Ces deux cas nous interrogent et c’est une raison suffisante pour lancer une nouvelle expérience du Social Media Lab.

Hypothèse : Linkedin ne pénalise pas les publications avec la phrase “lien en commentaires”

HYPOTHÈSE LinkedIn ne pénalise pas les posts avec la phrase _lien en commentaires_

Méthodologie du test Linkedin

Pour cette expérience, nous allons utiliser deux comptes LinkedIn différents. Nous allons poster sur chaque compte, 6 posts avec un lien en commentaires, et 6 posts “classiques” avec le lien dans la publication.

Les deux comptes utilisés pour cette expérience sont :

  • La page Agorapulse avec 2500 abonnés

  • Le compte personnel de Scott Ayres avec environ 10 000 abonnés

Nous avons alterné les publications texte et photo avec un lien dans le post avec d’autres informant que le lien se trouvait dans l’article, et ceci avec les deux comptes.

En voici 2 exemples :

Vous le voyez, nous avons renvoyé dans ces deux posts vers les commentaires afin que les abonnés puissent cliquer sur le lien.

Voici deux autres exemples de posts avec le lien inséré directement dans la publication :

Que disent les statistiques à propos de cette technique du “lien en commentaires” ?

Après une semaine en ligne, nous avons rassemblé toutes les données disponibles pour créer des moyennes.

Les impressions étaient supérieures de 169,29% sur les publications avec un lien en commentaires. En revanche, le nombre de likes est 25% plus faible pour les posts avec le lien en commentaires. Le nombre de partages est inférieur de 71,79% pour les posts avec un lien en commentaires.

Un autre kpi important que nous pouvons regarder : le nombre de clics sur le post. Ce nombre est plus important de 13,65% sur les posts avec un lien en commentaires. Mais ceci est tout à fait normal puisque l’ouverture des commentaires compte comme un clic sur la publication. Cette technique ne permet pas de connaître le nombre exact de clics sur votre lien, uniquement les clics sur toute la publication (ouverture des commentaires, clics sur le profil, etc.).

En résumé, voici les résultats de notre expérience sur les posts LinkedIn avec un lien en commentaires :

  • Impressions : les posts avec un lien en commentaires ont reçu 169.29% d’impressions en plus
  • Likes : 25% plus faible avec un lien en commentaires
  • Clics sur le post – 13.65% plus élevé sur les posts avec lien mais comme nous l’avons vu, c’est tout à fait logique.

Conclusion de cette expérience sur les liens LinkedIn

Le but de cette expérience était de vérifier ou d’infirmer cette rumeur selon laquelle LinkedIn pénaliserait la mention “liens en commentaires”. Et notre conclusion est claire : avec 169,29% d’impressions supplémentaires, LinkedIn ne pénalise pas cette pratique.

Nous pensions qu’un plus grand nombre d’impressions entrainerait un plus grand nombre de likes. Il n’en ai rien sur ce point. Nos résultats montrent que les engagements n’ont pas suivi la même croissance que le volume d’impressions.

L’hypothèse que nous avions émise se révèle donc vraie.

Cependant, si nous creusons un peu plus, il est possible que cet écart d’impressions soit dû au type de contenu postés. D’un côté, un texte ou une photo seule, de l’autre, un post classique avec un lien.

Dans une précédente expérience du Social Media Lab concernant les types de posts les plus performants sur LinkedIn, nous nous étions rendus compte que les posts avec du texte avait un nombre d’impressions supérieur de plus de 1000% aux posts avec photos ou au post avec un lien vers un article.

Sans surprise, on peut donc imaginer que LinkedIn préfère des contenus vous permettant de rester sur la plateforme (et donc d’y passer plus de temps) plutôt que des contenus qui vous en font sortir.

Nous vous conseillons donc d’alterner les posts avec des liens en commentaires pour augmenter votre portée et des posts avec des liens dans la publication qui vous permettront de mieux tracker le nombre de clics sur votre lien et donc le trafic généré par vos publications.

pulvinar dapibus amet, Donec dolor. tristique et, elit.