Rédigé par Eléonore Lefaix

Modifié le 21 avril 2020 à 2:56

Les 10 tendances Social Media en 2020

2019 se termine bientôt. Il est à présent temps de se concentrer sur la nouvelle année qui arrive, 2020. Côté social media, certaines tendances ont émergé et vont prendre une place plus importantes dans les prochaines années. À l’occasion de notre événement What’s Up Social, Mathieu Flaig, directeur général du cabinet de conseil Sysk nous a présenté les 10 tendances Social Media à suivre et à appliquer dès 2020. Retour sur ces 10 tendances :

 

1. Social commerce : les réseaux sociaux à chaque étape du parcours d’achat

Pour découvrir, rechercher ou acheter des produits, les réseaux sociaux sont des plateformes de plus en plus plébiscitées.  En France le e-commerce est bien installé. Les acteurs sont nombreux et les consommateurs habitués à acheter en ligne. Cependant, le social commerce n’a pas encore réellement émergé. Seul 4% des consommateurs sont motivés pour acheter lorsqu’un bouton “acheter” est disponible sur les réseaux sociaux. Ce phénomène est par exemple bien développé en Chine, depuis 2017. Meipai, une application de vidéos courtes, intègre un bouton “acheter” afin d’acquérir l’un des produits montrés dans les vidéos.

Les réseaux sociaux ont permis au social-commerce de naître. Facebook propose depuis plusieurs années, la possibilité de créer une boutique sur sa page Facebook ou simplement de mettre le CTA “acheter” sur des publicités, redirigeant les utilisateurs sur la page d’un produit. Instagram va plus loin et propose depuis quelques mois à certains annonceurs Checkout. Vous pouvez d’ailleurs retrouver ici notre guide complet pour apprendre à vendre sur Instagram.

fonctionnement d'Instagram Checkout

Ce système permet aux utilisateurs de naviguer sur Instagram, rechercher des produits qui leur plaisent directement sur la plateforme et acheter en direct sur Instagram, sans être redirigé sur un autre onglet et donc sans quitter Instagram.
Enfin, Pinterest propose également une fonctionnalité similaire avec “Shop The Look”. Cette dernière permet d’acheter des produits recommandés depuis les épingles de mode et de décoration.

2. Les sens au service du Social

Grâce au développement des technologies, les sens sont de plus en plus impliqués dans l’acte d’achat. En 2020, Andrew NG, Chief Scientist chez Baidu affirme que “50% des recherches seront visuelles ou vocales“.
La recherche vocale s’est démocratisée avec l’émergence des assistants vocaux : Siri, Alexa, Google Assistant.

La recherche visuelle se développe sur Snapchat. En 2018, le réseau social au fantôme jaune s’est associé avec Amazon, pour proposer une fonctionnalité de recherche visuelle, nommée Visual Search. Pour l’utiliser, il faut utiliser la caméra de l’application, pointer cette dernière sur un produit et attendre que le produits soit reconnu. Ensuite, une pop-up apparaît avec l’article en question, des informations sur ce dernier et la possibilité de l’acheter sur Amazon.

aperçu du fonctionnement de la recherche visuelle sur Snapchat

Pinterest propose une expérience similaire avec Pinterest Lens.

La reconnaissance gestuelle est également une vraie tendance. Cette dernière devrait être démocratisée à tous, avec l’arrivée prochaine du smartphone de Google : le Pixel 4.

 

Grâce à quelques mouvements de la main, les utilisateurs pourront changer de chanson, mettre en pause un titre, arrêter un réveil ou encore mettre fin à un appel téléphonique.

Enfin, la voix gagne du terrain. Le podcast est un contenu de plus en plus consommé. Cependant, même si ce contenu est tendance, sa création doit être bien réfléchi, car elle demande une forte implication et donc des investissements. Enfin, chez les nouvelles générations, aussi connue sous le nom de Génération Z, les messages vocaux sont utilisés à la place des messages traditionnels. Via Snapchat, Instagram ou Messenger, les conversations des adolescents se font par la voix !

3. La VR et l’AR désormais incontournables

Dans leur stratégie de communication, les entreprises utilisent de plus en plus la réalité augmentée. Cela a été rendu possible grâce à Snapchat, qui permet à tous (utilisateurs et marques) de créer des filtres dotés d’effets en réalité augmentée via le Lens Studio. Instagram aussi donne cette possibilité, avec Spark AR. Les deux réseaux sociaux fournissent des bibliothèques de filtres aux utilisateurs leur permettant d’utiliser les filtres dans leurs stories.

Des plateformes comme Facebook, Snapchat et YouTube proposent également des formats publicitaires intégrant la réalité augmentée. Les utilisateurs peuvent ainsi essayer du maquillage, essayer des chaussures, le tout sans vraiment essayer le produit. Les marques permettent ainsi aux utilisateurs d’essayer les produits sans avoir à se déplacer. Un avantage non négligeable !

 

Exemple du publicité Facebook en réalité augmentée

 

Enfin, pour l’aspect réalité virtuelle, Facebook a annoncé lancer son propre réseau social en VR. Ce projet nommé “Horizon”, permettra aux utilisateurs de plonger dans “un monde en réalité virtuelle qui s’étendra en permanence, où vous pouvez explorer, jouer et créer de façon extraordinaire”.  La réalité virtuelle est également utilisée dans le secteur du gaming, avec les casques VR comme l’Oculus.

4. Tous responsables : modération, vie privée, harcèlement

Les réseaux sociaux sont certes des plateformes pour partager du contenu, mais elles ont également un effet néfaste sur les utilisateurs et notamment les plus jeunes.

Des mesures ont été prises par des réseaux sociaux comme Reddit qui a décidé d’interdire le cyber-harcèlement, Instagram a lancé “Restreindre” pour ignorer les harceleurs et Twitter propose désormais des filtres dans la boîte de réception, afin de ne pas voir les messages contenant des propos haineux.

Le cyber-harcèlement est un vrai sujet d’actualité. En France, le Sénat devrait examiner en décembre le projet de Loi Avia. Ce dernier obligera les plateformes sociales, moteurs de recherche à retirer certains contenus haineux sous 24 heures.

La modération sur ces plateformes se fait en général de deux manières, grâce à l’intelligence artificielle, mais également avec une modération humaine. L’objectif de ce mix étant de pouvoir réagir rapidement. Les géants du web ont tout intérêt à prendre des mesures face aux messages de haine, ou commentaires violents, dans le simple objectif de conserver les annonceurs.

Du côté des entreprises utilisant les réseaux sociaux, les équipes Social Media doivent réaliser une modération constante et réagir rapidement. Libres à elles de supprimer des commentaires, répondre, instaurer des règles.

5. L’invasion des deepfakes ou comment encore croire ce que l’on voit

Les réseaux sociaux et l’avancée des technologies ont permis à un nouveau phénomène de se propager : les deepfakes. Ces contenus sont des photos ou vidéos manipulées, sur lesquelles il est possible de faire dire n’importe quoi à n’importe qui.

Dans cette vidéo, Barack Obama dit par exemple “le Président Trump est une sombre merde“. Une phrase qui n’a jamais été prononcé par l’ancien président des États-Unis et pourtant. La vidéo de Barack Obama a tout simplement été manipulée par Buzz Feed avec l’aide de l’acteur américain Jordan Peele.

Ces vidéos sont de plus en plus nombreuses et avec l’instantanéité des réseaux sociaux, se propagent bien trop rapidement. Ces contenus sont craints, notamment en vue des prochaines élections américaines 2020. Pour lutter contre les deepfakes et les éradiquer, Facebook a lancé début septembre, le Deepfake Detection Challenge en partenariat avec Microsoft et le MIT. C’est ainsi plus de 10 millions de dollars qui seront investis pour lutter contre les deepfakes en amont des élections américaines.

Après les fakes news, il va falloir détecter les fausses images et les fausses vidéos donc. On imagine, dans un futur proche, que les contenus modifiés de manière officielle porteront une mention “modifiée” pour éviter la confusion. Cependant, les personnes malintentionnées donc l’objectif est de tromper ouvertement le public et faciliter la diffusion des fakes news, ne prendront pas le temps de préciser que le contenu a été transformé.

6. Plus d’authenticité pour éviter le social burn out

Certains réseaux sociaux abandonnent le like

Comme vu plus haut, les réseaux sociaux ont un réel impact sur la santé des jeunes utilisateurs. Pour rendre Instagram plus sain, le réseau social a annoncé tester une version sans like, dans différents pays. L’objectif étant pour les utilisateurs de ne pas sentir une pression constante sur le réseau et limiter toute concurrence. Les likes seront uniquement visibles par la personne ayant posté le contenu.
Facebook a également débuté un test similaire en Australie en masquant le nombre de j’aime et plus largement de réactions sur les posts. L’idée étant de permettre aux utilisateurs de poster une photo, sans pour autant la supprimer après 2 heures car elle n’a que 20 ou 50 likes.

TikTok explose grâce à la créativité

Alors que certains réseaux sociaux tentent de cacher ces indicateurs d’engagement qui peuvent parfois frustrer les plus petits comptes, TikTok est devenu roi en matière d’engagement. Le réseau social chinois, connaît une croissance fulgurante, notamment auprès des adolescents. Les vidéos courtes et drôles diffusées sur TikTok remportent un réel succès.
En quelques mois, TikTok a réussi à faire exploser les chiffres en matière d’engagement. La créativité est au coeur des vidéos et n’importe qui peut du jour au lendemain faire une vidéo et obtenir des chiffres incroyables et même une communauté !

Les influenceurs et l’authenticité, une grande histoire

Lorsqu’on parle d’authenticité, il est important de parler des influenceurs. Ces derniers bénéficient d’une communauté importante et ont le pouvoir “d’influencer” les autres.
Cependant, certains manquent d’authenticité, car pour gonfler leurs chiffres et négocier des partenariats plus importants, ils achètent de faux likes ou de faux abonnés. Certains manipulent également leur communauté en réalisant la promotion de produits achetés sur des sites comme AliExpress qui sont au final revendus avec une marge multipliée par 10.

En Chine, les Key Opinions Leaders ou Key Opinion Consumers aussi connus sous KOL ou KOS, sont plébiscites par les marques. Pour faire simple, il s’agit de micro-influenceurs, qui ont certes une plus petite communauté que des méga-influenceurs/célébrités, mais disposent très probablement d’un engagement plus important et authentique. Les marques peuvent ainsi utiliser plus de micro-influenceurs pour faire la promotion de leurs produits/services.
<h2 7. Plus aucune barrière à la création

Comme dit plus haut, la créativité est aujourd’hui de mise sur les réseaux sociaux. Il n’y a plus besoin d’être un professionnel pour créer du contenu drôle, viral et que les autres aiment et ont envie de partager. De nombreuses applications se sont lancées afin de faciliter la création de vidéo, comme par exemple Byte, par l’ancien fondateur de Vine, TikTok ou encore Lasso, le concurrent de TikTok lancé par Facebook.

Par ailleurs en plus des outils mis à la disposition du grand public, les appareils sont également plus performants. L’un des facteurs décisifs dans le choix d’un smartphone est l’appareil photo. Nombreux sont les constructeurs à désormais proposer double ou triple capteurs à l’arrière de l’appareil. Certains permettent également de réaliser des photos uniques avec un mode nuit très puissant comme le Huawei P30 Pro ou encore le P20 Pro.

comparaison de l'appareil photo sur un iPhone X ou un Huawei

Les smartphones tant par le matériel que par les applications téléchargées deviennent de véritables outils de création, à portée de tous.

8. Le Social Gaming à l’ère post Fortnite

Le social gaming a connu son apogée avec les différents jeux joués sur Facebook à l’image de Candy Crush ou encore Farmville.
Fortnite est un jeu vidéo ayant rencontré un succès phénoménal avec plus de 200 millions joueurs dans le monde. Le jeu est toujours populaire, mais a créé une certaine bascule entre le social et le gaming.

image illustrant le jeu Fortnite

Aujourd’hui, quatre acteurs se disputent le marché du gaming. On retrouve Twitch, Discord, Mixer et YouTube. Ces derniers permettent à de nombreux joueurs de regarder en ligne d’autres joueurs jouer en direct.

Les jeux sont devenus des lieux de socialisation, permettant de créer de vraies relations, certes virtuelles, mais qui parfois deviennent bien réelles. Comme avec les influenceurs sur les réseaux sociaux, les plateformes de gaming ont également leurs célébrités. Le plus gros dans ce milieu est probablement Ninja, qui a d’ailleurs quitté Twitch pour rejoindre la plateforme de Microsoft : Mixer.
En France, on peut citer Gotaga qui a une communauté de 1,9 millions de personnes sur Twitch et 3 500 000 sur YouTube.

9. Les marques face au dark social

Vous avez déjà surement entendu parler du dark web, mais quid du dark social ? Ce concept est bien connu des entreprises. Il sert à décrire les recommandations effectuées hors des réseaux sociaux, qui ne peuvent pas être visibles par une marque ou tout simplement trackées. Un utilisateur qui fait un copier/coller de votre URL et l’envoie par message à une autre personne directement, sans passer par le bouton “partage” en est un exemple.

Ce phénomène s’est popularisé avec la naissance des applications de messagerie directe comme Messenger, Telegram ou encore WhatsApp. En 2020, 80% des utilisateurs de smartphones utiliseront une application de messagerie. L’idée étant de ne pas partager une information à l’ensemble de son réseau, mais à des personnes en particulier.

Sur WhatsApp la publicité n’est pas encore disponible, les marques doivent donc réfléchir à de nouvelles stratégies pour communiquer avec de potentiels clients. Le réseau social leur offre une alternative avec WhatsApp Business qui permet aux entreprises de discuter avec leurs clients et leur présenter leurs produits. Avec le dark social, les entreprises doivent donc apprendre à gérer une absence de visibilité pour mesurer leur ROI.

10. La Génération Z redéfinit les règles du social

Sans surprise et comme le montre l’émergence de TikTok, la nouvelle génération à savoir la génération Z qui regroupe les personnes nées après 1997 a des habitudes bien différentes des générations précédentes. Nés avec les réseaux sociaux, leur usage est bien différent. Facebook est considéré comme un réseau social pour “les vieux“, à savoir leurs parents ou grands-parents. Il n’y a que 50% des 16/18 ans qui utilisent Facebook

Cette nouvelle génération utilise plutôt Snapchat et Instagram pour communiquer. 73% des 16/25 ans utilisent au moins l’un des deux réseaux sociaux. Ils préfèrent utiliser la voix pour communiquer ou les moyens mis à leur disposition pour communiquer comme les GIFs, les filtres ou les emojis pour communiquer plutôt qu’écrire.

Le contenu vidéo est également plébiscité par cette nouvelle génération. TikTok cartonne en France, avec 4,4 millions d’utilisateurs actifs par mois en France, dont 72% de 13/24 ans. TikTok leur permet de se raconter autrement et d’oser faire des choses, qu’ils ne feraient peut-être pas au quotidien. Bien souvent cette nouvelle génération dispose de deux comptes Instagram : un public pour partager du contenu plus large, et un autre privé, destiné aux proches.

La génération Z est également maligne et arrive à détourner des outils comme Google Docs pour éviter les règles parentales. Aux États-Unis, Google Docs est utilisé par les adolescents pour communiquer, sans se faire prendre et échapper à la surveillance des adultes !

Pour finir …

Voici en résumé les 10 tendances social media de 2020 : le social commerce devrait commencer à faire sa place dans le paysage français, les sens seront de plus en plus impliqués dans l’expérience client, la santé des utilisateurs est de plus en plus pris en compte et tente d’être encadrée. Pour devenir saine, les plateformes tentent d’inciter les utilisateurs à créer du contenu plus authentique. Enfin la nouvelle génération, née avec les réseaux sociaux et les smartphones transforme les règles du jeu avec des habitudes différentes, auxquelles les marques doivent s’adapter.

Pour en savoir plus sur ces 10 tendances social media, nous vous conseillons fortement de découvrir la conférence de Mathieu Flaig, diffusée le 5 décembre lors de What’s Up Social.  Et si le futur des réseaux sociaux vous inspire, voici 3 autres conférences qui pourraient vous intéresser :

Vous n’avez pas encore testé Agorapulse ? Il ne vous faudra pas plus de 28 jours d'essai pour l'adopter !

Eléonore Lefaix

Community Manager et Rédactrice Web Freelance, passionnée par les réseaux sociaux et la food. Je passe trop de temps dans l'onglet Explore d'Instagram, qui me propose beaucoup trop de choses !

Follow Eléonore Lefaix on :

Envie de devenir un expert des réseaux sociaux ?
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle et recevez des conseils concrets pour votre stratégie social media

Suivez-nous

commodo consectetur mi, amet, Aenean sit