Written by Julie Poupat

octobre 24, 2017 at 6:22

Levons le mystère des Facebook Global Pages

Chez Agorapulse, nous sommes passés par des réflexions pour prendre une décision primordiale à propos de nos fanpages Facebook.

Devons-nous switcher nos fanpages sur UNE fanpage internationale, ou laissez nos différentes fanpages nationales ?

Le marketing digital est devenu un élément majeur de notre business, et nos abonnés attendent une expérience personnalisée. Si nous voulons leur offrir un réel avantage, une réelle expérience, et les convaincre ou convertir, nous devons segmenter.

Nous avons créé notre outil Agorapulse, ainsi que le blog dans différents langages : Anglais, Français, Espagnol, Portugais. Et nous faisons de notre mieux pour gérer tous nos groupes et dans toutes les langues, pour ne mettre personne à l’écart.

Et pourquoi pas une Page Globale?

Page Internationale?

Les pages internationales intègrent ce qu’il y a de mieux d’une page nationale, avec l’avantage de diriger les utilisateurs vers leur version locale de la fanpage.

Par exemple, quand je cherche la société d’un logiciel qui s’appelle Sage sur Facebook, je n’ai qu’un seul résultat : leur page internationale.

1. global-page-sage-facebook-search

Quand je clique sur la page, j’atterris sur la page spécifique irlandaise (le pays dans lequel je vis).

Cela veut dire que vous n’avez pas à créer une page pour tous les pays dans lesquels votre activité est présente. Les personnes qui vivent en dehors des pays que vous avez créés seront automatiquement redirigés sur la fanpage de défaut.

Le nombre de likes sur une page internationale correspond donc à la somme totale de tous les fans de tous les pays de la marque.

Vous voyez la différence ?

2.sage-global-pages-711x1024

Les internautes ont aussi la possibilité de switcher le pays sur lequel ils sont pour accéder à un autre pays. Pour cela, il faut cliquer sur “More” et sélectionner “Changer de pays” dans le menu.

3. switch-region-global-facebook-page

La société Sage n’a pas toujours eu une page internationale. Au tout début, j’avais liké la fanpage Sage Ireland & la fanpage Sage One. Récemment, ils ont fusionné toutes leurs fanpages en une seule.

Je pensais avoir compris pourquoi ils avaient choisi ce fonctionnement. J’ai parlé à Lauren Burton, la Social media manager de Sage, à propos de cette décision de fusionner toutes les pages une une seule fanpage internationale.

Laurent Burton – Sage

4. lauren-burton-sage-300x300

Sage est une société de logiciel Saas mondiale qui offre des solutions logicielles comptables à des entreprises de toutes tailles.

L’entreprise Sage a utilisé plusieurs fanpages Facebook avant de passer à une page internationale. Pourquoi avoir fait ce choix de fusionner ?

Nous devions être plus solides et alignés dans notre approche. Avant, nous avions des lignes directrices limitées pour créer nos fanpages. Comme vous pouvez l’imaginer, dans une entreprise internationale avc plus de 13 000 collaborateurs, nous avions beaucoup de fanpages et profils sociaux allant de régions à pays.

Nous avons choisi de créer une fanpage internationale avec des sous-pages pour tous nos marchés locaux. Cela donne la possibilité aux internautes d’être directement redirigés sur la bonne fanpage du pays dans lequel ils sont, et de nous faciliter la tâche, pour les prospects et les clients qui s’engagent avec nous sur Facebook. Ils n’ont pas à choisir une page en fonction du pays, car tout est centralisé.

Quels sont les avantages d’avoir une fanpage internationale ?

L’avantage principal est la simplification pour les prospects et les clients de s’engager avec nous. Ils n’ont pas à nous chercher sur de multiples fanpages plus ou moins bien gérées, il y a une fanpage, et elle est trouvable très facilement.

Cela génère du coup une seule URL, que l’on peut promouvoir efficacement, et dans chaque pays. Cela donne l’opportunité aux pays de réaliser leurs propres campagnes, sans que nous ayons à intervenir.

L’autre avantage est aussi de pouvoir attirer des idées internationales comme locales, pour comprendre ce qui fonctionne bien sur Facebook.

Y a t-il des défis ou des ratés que vous avez expérimentés en ayant une fanpage internationale

Modifier les fanpages et leur structure peut en effet être un challenge. Par exemple, le fait d’ajouter des nouvelles pages pays. C’est Facebook qui gère la structure, donc on ne peut pas le faire nous-même.

Une page internationale pour toutes les marques

Jusqu’à il y a peu, les pages internationales étaient réservées aux grandes entreprises. Facebook le propose maintenant à toutes les marques/ annonceurs.

Pour savoir si vous avez la possibilité de créer une page internationale, commencez par créer une page principale pour la gestion des pages globales.

Allez dans les paramètres et si vous avez l’option de créer une page internationale, vous verrez un onglet “Global” sur le côté gauche.

Pour ceux qui ont l’option, voici un tutoriel pour continuer le processus de création d’une fanpage internationale.

Si vous êtes une grande entreprise et que vous n’avez pas encore l’option, entrez en contact avec Facebook pour entamer le processus.

Une alternative aux pages internationales

Les pages internationales sont une bonne solution pour les business internationaux. Logique. Mais comment faire lorsque son business est concentré sur un seul pays, mais dans différentes régions de celui-ci ?

Ici en Irlande, nous sommes une toute petite population, mais il y a beaucoup de différences dans les dialectes, les mots, les cultures selon les régions. Les gens venant de Cork, Dublin, Donegal, ou même Kildare peuvent être profondément différents. Et c’est une fierté pour nous.

Pour les entreprises, c’est un challenge. Nous ne pouvons pas utiliser les fanpages internationales. Que devons-nous faire, créer une page par région et créer du contenu local ? Ou créer une seule page qui serve tout le pays ?

J’ai parlé à deux entreprises implantées sur le sol national, et qui ont choisi une gestion différente de leur fanpage.

Kate McQuillan, Pet Sitters Ireland

5. kate-mcquillan-pet-sitters-ireland-300x300

Pet Sitters Ireland propose de garder et de promener les animaux de leurs propriétaires. Ils ont 30 000 fans sur leur fanpage Facebook. J’ai parlé à Kate McQuillan de ce qu’ils ont fait pour gérer les différences entre régions en n’ayant qu’une fanpage.

Vous êtes implantés dans plusieurs régions d’Irlande. Avez-vous déjà pensé à créer plusieurs fanpages pour ces régions ?

J’avais pensé le faire au tout début, mais j’ai décidé qu’il n’y aurait qu’une seule fanpage, car cela serait plus efficace sur le long terme. Nous avons une présence très active sur les réseaux sociaux, et créer des fanpages pour chacune des régions que je gérais aurait réduit la notoriété, l’audience et nous aurions travaillé pour rien.

Pourquoi avoir choisi de ne gérer qu’une page ?

La force d’une franchise Pet Sitters Ireland réside dans la marque et cela prendrait énormément de temps de contrôler et surveiller la qualité et le volume de ce qui est posté sur chacune de nos pages.

Ce qui nous distingue des autres entreprises, c’est que nous avons une stratégie de contenus réellement unique et destiné à nos clients idéaux. Confier cette responsabilité à chacune de nos franchisés compliquerait la tâche car il faudrait former le personnel, et dédier une personne par franchise sur le travail de community management et animation de communautés.

Avez-vous fait face à des challenges en n’ayant qu’une seule page ?

Notre fanpage a toujours bien fonctionné, et nous avons une très bonne communauté de gens qui adorent les animaux. Nous mettons souvent en avant que nous sommes une entreprise nationale et que nous travaillons dur pour créer des contenus qualifiés et adaptés à la région de nos clients.

Vous avez récemment lancé un modèle de franchise. Est-ce que vous anticipez de donner la possibilité aux franchisés de gérer leur propre fanpage pour leur région ?

Non, ça n’est pas quelque chose que nous pensons faire. Nos franchisés s’engagent sur la prospection, le réseau et les relations commerciales dans leurs communautés. Ils s’engagent également à créer des contenus pour nous, afin que nous les partagions sur la fanpage Facebook.

Quel conseil donneriez-vous à une entreprise qui ne sait pas encore quoi faire entre une seule fanpage ou plusieurs pour son/ses entreprise/s ?

Je leur recommande de se poser cette question : ont-ils vraiment besoin d’avoir plusieurs fanpages, et s’ils ne peuvent pas tout gérer à partir d’une seule fanpage. Plus il y a de pages créés, moins vous pouvez contrôler ce qui s’y passe et ce que votre marque fait.

Les internautes de manière générale, attendent des réponses rapides à leurs questions sur les réseaux sociaux. Si vous avez tout ce qu’il faut pour manager une page, créer du contenu et la mettre à jour, vous n’avez pas besoin d’en créer plusieurs.

Mon conseil au final, c’est d’être focalisé sur la création de contenus qualitatifs, pertinents, et de les partager sur une fanpage Facebook, afin de créer une large et unique communauté.

L’entreprise MyKidsTime m’a fait part d’une approche différente quant aux “pages régionales”. J’ai parlé à Jill Holtz, pour connaître son fonctionnement et ses raisons.

Jill Holtz, MyKidsTime

6.jill-holtz-mykidstime-300x300

L’entreprise MyKidsTime a démarré à Galway (Irlande), en 2007 en tant qu’annuaire de listes d’activités et événements locaux pour enfants. L’entreprise grandit de région en région à travers l’Irlande avant de devenir une entreprise nationale en 2011, et d’évoluer en site internet et blog à destination des parents.

Ils ont plus de 620 000 fans sur leur principale Fanpage Facebook.

Pourquoi avoir choisi de déployer plusieurs fanpages pour MyKidsTime ?

À l’origine, il s’agissait d’une entreprise très locale. Nous avions des gens de différentes régions, qui regroupaient des informations pour leurs régions. Cela faisait sens à l’époque d’utiliser une page locale pour promouvoir des informations locales directement auprès des parents intéressés. C’est ce que les entreprises qui paient pour de la publicité locale souhaitent.

Nous avons ensuite fusionné les pages en pages régionales, donc nous avons une page principale : www.facebook.com/mykidstime. Et nous avons 10 pages régionales, comme par exemple la fanpage de Cork : Www.facebook.com/Mykidstime.Cork

Nous venons de lancer notre nouvelle Fanpage Business pour notre marque business Digital4Sales. Pour nous, c’était plus logique de disposer d’une fanpage distincte pour le contenu commercial.

Comment faites-vous pour manager toutes les pages et pour le contenu ?

Nous avons un planning éditorial pour toutes nos pages. Que nous ayons une ou douze pages, nous avons besoin de contenus qualitatifs pour engager nos cibles, les parents. Notre objectif est toujours de les amener vers notre site internet et notre newsletter. Une fois que vous avez un calendrier éditorial efficace, c’est relativement facile de programmer les posts, même s’ils sont aux mêmes horaires, mêmes jours, etc.

Quels sont les autres challenges auxquels vous avez fait face en ayant plusieurs fanpages ?

Il est vrai que l’on doit être plus vigilant. Il faut regarder davantage ce qui se passe en terme d’interactions : messages, réponses, etc.
Mais je trouve que l’application de gestion des fanpages Facebook est fantastique quand je suis en déplacement, car c’est vraiment très facile de regarder toutes les interactions qui ont eu lieu.
Agorapulse aussi m’aide beaucoup lorsqu’il s’agit de regarder rapidement ce que la communauté a répondu.

Si vous aviez la possibilité de fusionner toutes vos pages en une seule, le feriez-vous ?

Nous y avons pensé plusieurs fois, car il s’agit d’une charge de travaille conséquente, mais nous aimons le fait que nous puissions envoyer des messages ciblés, et en l’occurence aux parents par région.

Une fois, nous avons fait un message global pour Lidl, où nous informions les parents que Lidl proposait des événements amusants pour Noël dans leurs magasins.

Quel serait votre conseil pour les autres entreprises qui hésitent entre une seule fanpage ou plusieurs ?

Il faut penser aux raisons qui poussent l’entreprise à utiliser Facebook, et s’il serait logique qu’il y ait une fanpage par région ou une seule pour toute l’entreprise.

Cela dépend vraiment du business, de la marque et des objectifs. Si vous avez plus d’une fanpage, vous devez vous organiser pour produire un contenu par page, et d’anticiper les contenus, donc de les créer en avance. Il faut aussi être à l’aise sur les outils que l’on doit utiliser, notamment pour les outils de programmation et d’animation de communautés.

La solution BuzzFeed

Jusqu’à présent, nous avons parlé d’entreprises qui ciblaient plusieurs zones géographiques. Mais que faire si votre public est segmenté par intérêt, et non pas par emplacement ?

Par exemple : un hôtel peut avoir plusieurs cibles :

  • Les mariées et les mariés
  • Les voyageurs business
  • Les organisateurs d’événements
  • Les touristes

Ils peuvent utiliser la fonction audience personnalisée post par post, mais cela repose sur le ciblage de Facebook.

7. choose-prefered-audience

S’ils ont un grand suivi sur leur page principale, et qu’ils savent qu’ils ont un public engagé dans chaque segment de cible, ils pourraient créer des pages supplémentaires pour chacun de ces segments.

Par exemple : My Hotel Weddings, My Hotel for Business.

Prenons un grand exemple d’une entreprise qui a choisi de multiplier les fanpages selon les intérêts des internautes : BuzzFeed. Leur page principale dispose de plus de 9 millions de likes. Si vous cherchez BuzzFeed dans la barre de recherche Facebook, vous trouverez des centaines de pages correspondant à BuzzFeed. Plusieurs de ces fanpages sont des pages locales et focalisées sur une thématique spécifique.

8.just-some-of-buzzfeeds-pages

Par exemple, “BuzzFeed Animals” propose des memes, des articles, des vidéos qui sont tirées du site de BuzzFeed.

Chaque page dispose d’une communauté très active et ils peuvent être sûrs que leurs contenus sont pertinents auprès de chacune de leur audience.

Si vous choisissez de partir dans cette voie, je vous recommande de construire une traction vraiment forte sur votre fanpage principale. Si vous trouvez un sujet qui génère beaucoup de traction, vous pouvez ensuite le décliner en fanpage.

 

Devez-vous choisir une page internationale ?

Revenons à notre dilemme : est-ce que votre entreprise doit passer à une page internationale ou pas ?

Voilà ce que nous devons regarder avant d’agir :

Avantages
– Possibilité de cibler différents régions qui parlent différentes langues
– Lancer des fanpages régionales peut créer de la confusion auprès de l’audience
– Tous les followers seront concentrés en une seule page, ce qui limite les échecs de certaines fanpages qui ne décolleront pas de leurs 10 likes
– Possibilité de délivrer du contenu pertinent auprès de son audience

Inconvénients
– Parce que le pays que l’on recherche n’apparaît pas forcément sur la fanpage, les internautes peuvent ne pas comprendre qu’ils ont affaire à une page internationale.
– Le processus d’ajout des pages pays est compliqué
– Il faut du contenu supplémentaire pour publier sur différentes fanpages, donc des ressources multiples.

Avant de choisir de passer à une page internationale, des pages locales ou par intérêts, vous devez comprendre la logique et l’intérêt de le faire pour votre audience.
Votre audience est-elle assez large pour être éclatée en différentes fanpages ?

Vous devez être réaliste également sur les ressources. Avez-vous le temps de tout gérer s’il faut publier sur de multiples fanpages ?

Est-ce que vous avez déjà passé votre fanpage en page globale, ou éclaté vos fanpages par intérêts ? Et si non, pourquoi ? On attends vos réponses en commentaires !

Julie Poupat

Julie Poupat est Freelance en content marketing et social media, Elle réalise et accompagne ses clients dans le déploiement de leur stratégie digitale et éditoriale. Elle a aussi créé son agence spécialisée dans l’accompagnement des porteurs de projet qui souhaitent réaliser leur premier prototype startup.

Follow Julie Poupat on :

Envie de progresser sur les réseaux sociaux ?
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des conseils concrets pour réussir sur les réseaux sociaux.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
62cd506bda64f2f384d1d601bfc917a1CCCCCCCCCCC