Grâce à des exemples concrets et une présentation des spécificités de chaque plateforme, découvrez de quelle manière utiliser l’ensemble des réseaux sociaux disponibles à votre collectivité locale

Avant toute chose, il est important de rappeler que vous n’avez pas à communiquer sur TOUS les réseaux sociaux à votre disposition. Selon votre audience, les moyens mis à votre disposition et vos objectifs, il faut faire un choix. Soyez certains de pouvoir garder la cadence avec du contenu de qualité.

1- Facebook, le réseau social historique 

En France, Facebook regroupe plus de 46 millions d’utilisateurs mensuels actifs. Une moyenne de 35 minutes est passée par jour sur la plateforme. 

Le premier levier disponible sur ce réseau social n’est autre que les pages. Via ces dernières, une collectivité territoriale peut communiquer sur de nombreux sujets avec des images, des vidéos, mais aussi avec des légendes longues et détaillées.

Collectivité locale - Saint-Maur sur Facebook

Sur Facebook, il est possible de mettre en avant un grand nombre d’informations et d’illustrer chaque propos avec les visuels adaptés. Facebook permet de mobiliser en masse, comme nous avons pu l’observer avec le mouvement des gilets jaunes. 

La page Facebook de la ville de Saint Maur des Fossés, qui fédère plus de 21 000 abonnés, propose plusieurs fois par jour différents types de posts.

On peut citer les catégories suivantes : 

  • les posts “Flash Info” pour indiquer un accident 
  • les posts “Le Saviez-vous”, pour informer les habitants d’événements ou de fonctionnalités disponibles 
  • l’agenda du weekend qui donne des idées d’activité 

On retrouve aussi la mise en avant de spectacles, les derniers délais pour inscrire les enfants à certaines activités, ou la mise en avant de boutiques locales ! 

Sur Facebook, une autre fonctionnalité peut être utilisée par les citoyens ou les collectivités locales : les groupes. 

Par exemple, les groupes Wanted rayonnent dans toute la France, en permettant aux habitants d’une même ville de s’entraider au quotidien. Les groupes ne sont pas gérés par la collectivité locale, mais leur existence facilite grandement le quotidien des habitants et des nouveaux arrivants.

collectivités locales - groupes Facebook Wanted

En termes de formats de contenu sur Facebook, vous pouvez par exemple utiliser la plateforme pour communiquer sur votre actualité au format texte, réaliser des lives lors de prises de paroles ou événements notables, ou encore diffuser des photos et vidéos illustrant vos propos.

2- Instagram, le réseau social visuel 

Instagram, réseau social appartenant au groupe Meta, est aujourd’hui une place de choix pour mettre en avant de manière visuelle votre collectivité et son patrimoine. Avec plus de 22 millions d’utilisateurs mensuels en France, communiquer sur cette plateforme est indispensable. Les utilisateurs passent environ 30 minutes par jour à découvrir et scroller sur Instagram.

Les formats disponibles sont nombreux : posts, Reels, carrousels, stories, mais aussi des guides.

Un état des lieux du Community Management proposé par Agorapulse en 2021, montre que sur Instagram, 76,4 % des publications sont des photos, 14,7 % des carrousels, et 8,9 % des vidéos. 

Avec les récents changements opérés sur la plateforme, comme la disparition des vidéos au profit des Reels, l’accent est mis sur le format vidéo. Les photos sont désormais un format moins engageant, même si le carrousel tire son épingle du jeu, car il apparaît deux fois sur le profil des utilisateurs. 

À l’instar des offices de tourisme, vous pouvez aussi utiliser Instagram en tant que collectivité territoriale.

Collectivité locale - Région Occitanie sur Instagram

Instagram permet de faire rayonner votre collectivité locale avec des visuels attrayants. De plus, grâce aux publications des autres personnes, vous pouvez facilement suivre ce qui se fait dans votre collectivité ou ce que pensent les personnes qui la visitent. C’est un bon outil de veille. Suivez certains comptes, des hashtags choisis, ou abonnez-vous à un service de veille sur Instagram.

Vous pouvez aussi encourager les personnes à utiliser un hashtag spécifique pour facilement identifier le contenu. Ci-dessous on peut voir que la Région Centre-Val de Loire incite les internautes à utiliser le hashtag #CentreValdeLoire :

collectivité locale - Région Centre Val de Loire sur Instagram

Instagram est une source d’inspiration, c’est la vitrine de votre collectivité. Via la plateforme, vous pouvez donner des idées de sorties, proposer des guides lors d’événements comme les Journées du Patrimoine, ou encore interagir avec votre communauté, via les stories qui possèdent de nombreuses fonctionnalités interactives. 

La Région Occitanie, très active sur Instagram, organise ses publications à la manière d’un guide touristique !

Collectivités locales - La Région Occitanie sur Instagram

3- Twitter, le réseau de l’instantanéité 

Le réseau social à l’oiseau bleu est connu pour faciliter la transmission d’informations, et surtout miser sur l’instantanéité. En effet, un tweet a une durée de vie d’environ 18 minutes seulement (selon une étude Statista de 2018). Il est donc important de poster aux heures de pointe, avant que le tweet ne soit noyé dans le feed des utilisateurs.

Chaque mois, plus de 16,1 millions d’utilisateurs y sont actifs en France (selon une étude Médiamétrie de 2022). On retrouve sur cette plateforme du contenu plus officiel, comme par exemple l’annonce de grèves, la situation sur les épidémies (comme le Covid), ou encore les dates des élections. 

Twitter est une plateforme plus institutionnelle, qui permet notamment de mettre en avant les projets actuellement en cours, les avancées de la collectivité, faire des points sur les budgets, etc. 

38,5 % de ses utilisateurs ont entre 25 et 34 ans (selon une étude Statista de 2022). Il est donc important de formuler son message d’une manière qui parle à cette tranche d’âge, en plus d’adopter un ton concis et institutionnel.

La Région Normandie choisit par exemple Twitter pour partager l’inauguration d’un campus étudiant, et son financement.

Collectivités locales - Région Normandie sur Twitter

Les régions, comme la région Pays de la Loire, utilisent également la plateforme pour repartager des informations, comme des communiqués ou certaines prises de paroles des élus. Ici par exemple, Christelle Morançais, Présidente de la Région des Pays de la Loire, partage un communiqué de presse sur la sobriété énergétique.

Collectivités locales - Christelle Morançais, Présidente de la Région des Pays de la Loire sur Twitter

Certaines collectivités, à l’instar de la Région Sud, n’hésitent pas à adopter sur Twitter, une ligne éditoriale assez similaire à Facebook ou Instagram en publiant de belles images. Ici, une prise de vue d’un coucher de soleil sur les Calanques 😍

Collectivités locales - Région Sud sur Twitter

Sur Twitter, un tweet peut en quelques heures devenir viral, grâce aux nombreux utilisateurs de la plateforme et encore une fois à son instantanéité. Pour apporter de la valeur, le contenu publié par votre collectivité sur Twitter doit être engageant et pertinent. Par ailleurs, certaines thématiques comme la politique, la tech ou encore l’emploi sont à favoriser sur ce réseau social. 

Ebook collectivites locales - comment communiquer sur les reseaux sociaux

4- LinkedIn, la vitrine de votre collectivité 

LinkedIn a un côté plus professionnel, avec plus de 11,5 millions d’utilisateurs actifs mensuels en France (selon une étude de Digimind en 2022). Plus de 840 000 entreprises françaises sont d’ailleurs présentes sur la plateforme. Les collectivités locales sont d’ailleurs présentes sur ce réseau pour mettre en avant l’actualité économique ou technologique, parler des appels à projet, des aides financières, ou encore partager une actualité plus ciblée faisant la promotion de business locaux

Voyez ce post LinkedIn de la Région Bretagne qui met en avant le métier de prototypiste.

collectivité locale - Région Bretagne sur LinkedIn

Les utilisations de LinkedIn pour une collectivité territoriale sont multiples :

  • Pour les professionnels : trouver des opportunités mises en avant par la collectivité
  • Pour les citoyens : découvrir les aides proposées, les événements professionnels, découvrir les élus
  • Pour la collectivité : créer une marque employeur

 

5- TikTok, le réseau qui change la donne 

TikTok est le dernier réseau social à la mode pour tous. Même si la cible principale reste la génération Z, la plateforme attire des personnes de toutes tranches d’âge. En tant que collectivité locale, vous avez votre place sur TikTok. 

La créativité est de mise. Vous pouvez présenter de manière originale et plus humaine vos actions, ou encore travailler le personal branding des élus, comme le fait très bien Jean-Baptiste Djebbari, l’ancien Ministre délégué chargé des Transports de France.

Le compte MaRegionSud (Provence-Alpes Côte d’Azur) est par exemple présent sur la plateforme et rajeunit son image en s’adressant à des jeunes. On retrouve des vidéos mettant en avant des bons plans, des aides, des activités gratuites ou encore des activités à venir. 

Autre exemple d’utilisation de TikTok, le maire de la ville d’Itteville dispose de 12,4K abonnés sur la plateforme. Il propose des vidéos humoristiques, n’hésite pas à se mettre en avant et aborde également des sujets plus sérieux pour la ville, tout en utilisant les tendances de TikTok. 

Enfin, si vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée d’investir une nouvelle plateforme comme TikTok, vous pouvez également faire le choix de déléguer. La ville de Roanne est partie à la recherche d’ambassadeurs qui s’occupent de la gestion du compte. 

Gérez votre compte TikTok et tous vos réseaux réseaux sociaux sur Agorapulse

6- YouTube, le moteur de recherche vidéo 

YouTube est l’une de ces plateformes historiques, à mi-chemin entre le réseau social et le moteur de recherche. Chaque mois, la plateforme enregistre 52,6 millions d’utilisateurs actifs en France.  

Petits et grands utilisent la plateforme pour se divertir et s’informer. C’est en moyenne 23 minutes qui sont passées sur YouTube par jour, avec plus d’une heure par jour pour les 15-24 ans. En général, lorsqu’un utilisateur se rend sur YouTube, il a une requête spécifique. Cependant, grâce aux algorithmes, il arrive que l’utilisateur passe plus de temps sur la plateforme, car il trouve du contenu additionnel intéressant. 

Pour les collectivités territoriales, YouTube est une place de choix, leur offrant de nombreuses possibilités. Beaucoup utilisent la plateforme de manière active pour mettre en avant différents sujets. 

Par exemple, la région Occitanie possède plus de 5000 abonnés sur sa chaîne YouTube. Cette chaîne est par ailleurs très bien organisée avec des catégories claires : 

  • Découvrir les actus de la Région Occitanie 
  • Visiter les 41 grands Sites Occitanie 
  • Bien manger & consommer en Occitanie 
  • Trouve ta voie en Occitanie 
  • Vivre en Occitanie 

Différentes playlists ont été créées pour permettre à un citoyen de facilement accéder au contenu qu’il recherche, mais également pour qu’il décide d’en apprendre plus. Les vidéos sont pour la plupart courtes, à l’exception de certaines interviews ou la retransmission en direct d’événements, comme la vidéo Prix Nougaro (qui dure plus d’une heure et 20 minutes).

Collectivités locales - région Occitanie sur YouTube

D’une manière globale, YouTube peut être utilisé pour : 

  • faire briller le patrimoine de votre collectivité 
  • montrer de manière concrète l’avancée de certaines actions 
  • informer les citoyens sur des sujets spécifiques 
  • divertir les habitants de la collectivité en vidéo
  • retranscrire des événements 
  • mettre en avant certains citoyens pour leur engagement, leur parcours… 

La Région Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur propose par exemple sur sa chaîne YouTube une transcription du podcast “Parle Sud”.

Peu importe les contenus que vous partagez sur YouTube, pour que ces derniers soient visibles, il ne faut pas hésiter à en faire la promotion, sur votre site, votre newsletter, ou vos autres chaînes de réseaux sociaux, notamment via les stories qui permettent de rediriger vers un lien externe facilement. 

7- Snapchat, la touche moderne ?

Il y a quelques années maintenant, plusieurs collectivités ont fait le choix de se lancer sur Snapchat. On peut notamment parler de Nîmes Métropole, Toulouse, Châteauroux ou encore Mâcon. Cependant, aujourd’hui les comptes ne semblent plus être actifs. 

Via ce réseau, vous pouvez proposer un contenu plus exclusif :  montrer les coulisses de votre quotidien, mettre en avant des interviews et répondre aux questions de votre communauté. Les plus jeunes sont moins réceptifs aux supports de communication traditionnels. Snapchat est une plateforme de choix pour les atteindre, tout en utilisant une communication plus décalée, qui fournit de l’information clé. 

8- Twitch, la plateforme encore peu utilisée 

Durant les dernières élections, plusieurs personnalités politiques ont décidé d’investir Twitch. Ce service de streaming vidéo à la base destiné aux gamers attire de plus en plus de créateurs de contenus. Grâce aux lives, il est possible de répondre aux questions des citoyens, d’organiser des débats, ou encore de parler de sujets forts. 

Il y a quelques mois, la porte-parole du Ministère de l’Intérieur, Camille Chaize, a organisé un stream dont le focus était les opportunités professionnelles au sein de la place Beauvau. Avec ce type d’interventions, elle s’adresse aux jeunes via un canal qu’ils maîtrisent, leur donne des conseils et peut répondre à leurs questions, sans filtres.

La Ville de Villeurbanne s’est également essayée sur Twitch. Le Maire a ainsi réalisé des streams, notamment lors de la Cérémonie Citoyenne 2022.

Pour plus d’inspiration sur le traitement de l’actualité politique sur Twitch, consultez encore le compte d’Hugo Décrypte.

Ebook collectivites locales - comment communiquer sur les reseaux sociaux

En conclusion

Pour conclure sur l’utilisation des réseaux sociaux par les collectivités locales, on observe que Facebook, Instagram, LinkedIn et Twitter restent les canaux les plus utilisés. 

Les plateformes plus récentes comme Twitch, TikTok ou encore Snapchat sont moins utilisées par les collectivités locales. Cela peut représenter une opportunité pour vous et votre manière de vous adresser aux plus jeunes. 

Ces plateformes dont les codes changent rapidement nécessitent un véritable investissement, et une stratégie qui se démarque des formats traditionnels. Même si vous n’êtes pas présent sur ces plateformes, faire une veille sur les tendances et ce que font les autres collectivités, pour anticiper l’évolution des pratiques.

Vous n’avez pas encore testé Agorapulse ? Il ne vous faudra pas plus de 30 jours d'essai pour l'adopter !