De la vidéo, encore de la vidéo, toujours plus de vidéo. Ne froissez plus Instagram. Le réseau social a opéré en cette fin d’année un tournant stratégique. Il ne s’agit plus d’une plateforme dédiée à la photo, mais un lieu où se multiplie les créations vidéos. “Instagram n’est plus une application de partage de photos”, a martelé Adam Mosseri, le PDG de l’application dans une publication en juillet 2021.

Depuis des années, les équipes Instagram ont développé des formats vidéos très différents. En 2016, les stories sont arrivées. Ce format éphémère permet aux utilisateurs de partager des contenus qui n’ont une durée que de 24h. En 2017, les lives débarquent pour échanger autrement avec sa communauté, sans filtres. Viennent ensuite les IGTV qui offrent la possibilité aux utilisateurs de partager des vidéos de maximum une heure. Enfin en 2020, les Reels ont fait leur apparition. Avec eux, Instagram surfe sur la tendance du format court dynamique. L’application a donc toujours eu un pied dans la vidéo. Mais ces options étaient trop éparpillées pour faire comprendre à la communauté qu’Instagram mise dorénavant sur ce type de contenu.

Pour opérer cette modification, les équipes d’Instagram ont travaillé dur avant les fêtes de fin d’année. Résultat, l’application se renouvelle avec de nouvelles options, de nouvelles catégories et une place plus grande dédiée à la monétisation. Quels sont ces changements? Comment la vidéo est-elle mise en avant? Qu’est-ce que cela signifie pour les créateurs de contenu et les marques? Dans cet article, nous allons faire un tour d’horizon de l’évolution d’Instagram pour mieux comprendre à quel point la vidéo a une place plus que grandissante.

D’IGTV à Instagram vidéos

Pour débuter cette analyse, commençons par le point de départ, à savoir les grosses mises à jour effectuées par Instagram en octobre 2021. Dans une communication et un post de blog, le réseau social a détaillé sa nouvelle ambition. Next les IGTV, dorénavant il faudra parler d’Instagram vidéos. Les formats ont été combinés en un seul pour ne plus faire la distinction entre format court et format long. Vous voulez poster une vidéo? Ne vous prenez plus la tête pour savoir s’il faut la passer en Reels ou en IGTV. L’objectif dorénavant est de se concentrer sur le fond des contenus. Instagram souhaite inciter sa communauté à “raconter des histoires, divertir et discuter avec leur audience”.

Pour leur faciliter la tâche au niveau technique, la manière de poster des vidéos sur la plateforme reste inchangée. Il vous suffit d’aller dans l’onglet “+” en haut à droite pour mettre en ligne l’un de vos contenus. Pour rendre cette étape plus agréable, Instagram a développé de nouvelles options. Il est possible:

  • de découvrir de nouveaux filtres,
  • de rogner les images directement sur l’application,
  • d’ajouter facilement l’identification des personnes dans la vidéo ainsi que la localisation,
  • d’avoir un aperçu des vidéos dans le flux qui est passé de 15s à 60s, sauf pour les vidéos publicitaires qui restent à 15s,
  • de toucher n’importe où sur son écran pour agrandir l’image et regarder le contenu en entier.

En plus d’avoir combiné les formats de vidéos, Instagram a également réuni les statistiques de l’ensemble de ces contenus. Les utilisateurs ont la possibilité de les retrouver dans leurs performances directement sur leur compte.

outil gestion instagram

Le développement de la monétisation sur les vidéos Instagram

Avec ces différents changements, Instagram a mieux défini une stratégie de contenu. Mais pour le moment, rien n’avait été encore fait pour permettre aux utilisateurs, et notamment les créateurs de contenu, de toucher une rémunération. Leur demande a enfin été entendue!

Sur les contenus longs, Instagram invite les annonceurs à positionner de la publicité avec le format intitulé “In-Stream video ads”. Leurs images apparaissent avant le lancement d’une vidéo sur le profil des créateurs les plus influents. Du côté de l’utilisateur, selon le nombre de vues enregistrées par leur contenu, ils reçoivent une compensation. Instagram l’explique très bien dans un post de blog:

“Le montant de vos revenus repose sur le nombre de vues que votre vidéo génère (aussi appelées « vues monétisables »). À chaque vue, vous recevrez 55 % des revenus publicitaires générés, qui vous seront versés mensuellement. Une fois les publicités activées, de nouveaux indicateurs de monétisation sont disponibles dans Insights.”

D’un autre côté, les créateurs de contenu ont également la possibilité de monétiser leur live. L’option n’a pas été déployée en France pour le moment, elle n’est active qu’aux États-Unis. Des badges sont mis en vente auprès de la communauté de l’influenceur. Ils sont vendus 0,99 dollar, 1,99 dollar ou encore 4,99 dollars. Suivant le montant misé, la personne a davantage de visibilité dans le live et de facilité à interagir avec le créateur.

Enfin, Instagram a également travaillé sur l’option shopping. Les marques peuvent intégrer leur catalogue de vente à leur profil et agrémenter leurs publications de liens pour renvoyer leur communauté vers une page de vente. Dans les prochains mois, l’application souhaite développer un programme d’affiliation. À chaque vente effectuée sur le contenu d’un influenceur, ce dernier pourrait percevoir une commission. Pour le moment, cette option n’a pas encore été déployée.

instagram shopping

Exemple partagé par Instagram de ce qu’est l’option shopping sur la plateforme.

Si seules ces trois avancées ont été annoncées pour le moment, Instagram et plus largement Facebook, travaille sur d’autres axes de développement. “​​D’ici la fin de l’année 2022, nous prévoyons d’investir plus d’un milliard de dollars dans des programmes qui vous donneront de nouvelles opportunités de gagner de l’argent pour vos contenus Facebook et Instagram”, précise l’équipe dans un post de blog publié en juillet 2021. L’application parle de “bonus” pour évoquer cette nouvelle monétisation. Par exemple, les Reels les plus créatifs seront sélectionnés et récompensés. Avant de pouvoir toucher cet argent, les créateurs de contenu devront s’inscrire au programme de publicités et être acceptés.

Quoi qu’il en soit, ces diverses évolutions vont dans le même sens: les créations originales, authentiques et engageantes en vidéo seront les contenus les plus mis en avant. Est-ce que les créateurs de contenu et les marques l’ont compris?

Reels, IGTV… des exemples de vidéos originales et créatives sur Instagram

Pour certains, la réponse est “oui”! Il suffit de regarder les contenus développés ces dernières semaines. Nous allons vous prendre quatre exemples, deux provenant de créateurs de contenu et deux provenant de marques, pour vous le prouver.

Adam Bross

Au mois de novembre, le vidéaste Adam Bross a décidé de réaliser son “novembros”. Chaque jour de la semaine, il publie un contenu sur ses réseaux sociaux: quelques jours sur YouTube, quotidiennement sur TikTok, parfois sur Twitch et… Instagram. Depuis cet été, le créateur de contenu publie des contenus vidéo originales sur l’application. Pour ces prochaines semaines, il a choisi de faire découvrir son travail de YouTubeur en évoquant ses partenariats, la manière dont il gère ses études et YouTube en parallèle ou encore combien il gagne par mois grâce à ses vidéos. Le tout sur l’application de Facebook où il peut discuter plus librement avec sa communauté et se confier à elle.

 


 

Alix Grousset

Alix Grousset est présente sur les réseaux sociaux depuis de nombreuses années. Ces derniers temps, son compte Instagram est davantage fournie en vidéo, notamment lorsqu’elle publie en collaboration avec une marque. Ses contenus food, très appréciés de sa communauté, sont travaillés comme de véritables petites émissions. Voici un exemple réalisé pour Reflet de France:

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alix Grousset (@alix.grousset)

En parallèle, la créatrice de contenu a développé des formats originaux avec sa maman :

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alix Grousset (@alix.grousset)

En stories, il est également possible de retrouver les “groutest” où la créatrice de contenu découvre un nouveau produit et donne son avis (presque) en direct. La vidéo fait partie intégrante de sa ligne éditoriale. Et ses abonnés semblent bien aimer!

Celio

Passons maintenant aux marques. Nous commençons avec Celio. Depuis quelques semaines, l’équipe a travaillé sur un nouveau format intitulé “VS”. Dans de nombreuses situations, les mannequins de la marque sont mis à contribution pour se montrer dans plusieurs scènes: insta vs réalité en shooting, pull vs sweat, etc. Un type de contenu imaginé sur les réseaux sociaux que l’équipe de Celio s’est réappropriée à la perfection.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par celio (@celio_benormal)

Le slip français

Pour terminer, nous vous emmenons dans les coulisses de la marque Le slip français. Pour chaque shooting et grosse annonce, l’équipe a pris l’habitude de communiquer en vidéo. Le format est court et agrémenté d’une musique entraînante. Résultat, on apprécie regarder ces publications de qualité publiées sur Instagram.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Slip Francais (@leslipfrancais)

Si les marques et les créateurs de contenu alternent entre plusieurs options de création d’Instagram, c’est pour se faire plaisir avant tout, mais aussi pour satisfaire les différents algorithmes de la plateforme. Dans une récente FAQ, l’équipe de l’application expliquait l’importance “d’utiliser toutes les possibilités d’Instagram, pas seulement le feed, mais aussi les stories, les IGTV, les Reels et les Lives. Nous vous recommandons de poster un mélange de ces contenus et de vous pencher davantage sur les vidéos. Comme toujours, assurez-vous de créer du contenu qui retient votre audience et engage votre communauté.” L’objectif: permettre aux utilisateurs de faire grandir leur communauté.

Conclusion sur Instagram video

Les multiples formats vidéo développés par Instagram offrent un champ de création énorme aux utilisateurs. Ils peuvent alterner entre un contenu léger en stories et en Reels, avant de publier une longue vidéo sur un sujet sérieux. De quoi les inspirer et les pousser à créer davantage. En annonçant clairement qu’Instagram allait devenir une plateforme dédiée à la vidéo, les créateurs de contenu et les marques ont travaillé sur leurs formats pour proposer des images léchées et des contenus originaux. Avec cette stratégie, l’application se positionne directement dans la tendance.

Selon une étude dévoilée par eMarketer, le nombre de vidéos visionnées dans le monde ne cesse d’augmenter. 3,48 milliards d’utilisateurs pourraient en regarder d’ici à 2023 contre 3,1 milliards en 2020. Entre 2019 et 2020, ce chiffre a déjà progressé de 11,6%. Les utilisateurs des réseaux sociaux ont, semblent-ils, cette envie de prendre le temps de voir un contenu vidéo plutôt qu’une image.

Comme le dit si bien Instagram, “il n’y a rien de plus facile que de faire des vidéos”. Qui relève le challenge?

Vous n’avez pas encore testé Agorapulse ? Il ne vous faudra pas plus de 15 jours d'essai pour l'adopter !