Après Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat ou encore TikTok, on peut se demander quel sera le prochain réseau social émergent. Depuis 2002, il y a de plus en plus de réseaux sociaux. Le plus populaire à l’époque était probablement MySpace. Aujourd’hui, la jeune génération ne jure que par TikTok. Force est de constater l’évolution des réseaux. De simples plateformes permettant de communiquer avec des proches, souvent loin, ils sont aujourd’hui une vitrine pour les marques, les individus et même des espaces sur lesquels on effectue du shopping.

À l’ère des messages vocaux et de la normalisation des imperfections, il est pertinent de se demander quelle va être la prochaine tendance des réseaux sociaux et surtout quelles sont les plateformes à investir, au plus vite !

L’émergence du social commerce

Du téléachat au social commerce, il n’y a qu’un pas.

Avant les publicités étaient principalement sur des canaux offline : télévision, publicité par courrier, prospectus ou encore affiches publicitaires !

Avec le développement d’Internet et surtout des réseaux sociaux, les formats publicitaires se sont développés. On peut notamment citer : la vidéo, les carrousels, les stories, mais aussi les partenariats via l’influence.

Sur Snapchat, TikTok ou Instagram, nombreux sont les influenceurs à faire la promotion de marques, de manière spontanée ou bien grâce à des collaborations, souvent rémunérées.

Un influenceur avec 10 000, 100 000 ou 1 million d’abonnés qui réalise la promotion d’un produit, va engendrer à minima une vente et dans le meilleur des cas, une multitude de ventes.

Le concept est simple :  l’influenceur met en avant un produit, ses bénéfices et met en avant une offre unique via un code promo. À la manière du téléachat où une démonstration produit est réalisée et ensuite le prix du produit est affiché à prix cassé, l’acheteur final profite d’un avantage unique et surtout limité dans le temps.

Récemment, un évènement a engendré des changements conséquents pour les marques et les réseaux sociaux : la pandémie internationale de la COVID-19. Avec des magasins fermés, des internautes en quête de divertissement et surtout des dépenses moins récurrentes, les marques ont dû user de stratèges pour continuer de vendre et rendre l’expérience divertissante !

La tendance du live shopping sur les réseaux sociaux

Durant le confinement, en plus des publicités digitales, des partenariats avec les influenceurs, nombreuses sont les marques à s’être essayées au live shopping. Grande tendance en Asie, cette dernière a emergé en France.

Leroy Merlin, Carrefour, Magimix, Etam… les marques sont de plus en plus nombreuses à se prêter au jeu. Cette expérience, nouvelle aussi bien pour les vendeurs que les internautes, remet le produit au coeur de l’attention.

Des questions peuvent être posées et il est possible d’obtenir un live des réponses, afin de se laisser tenter et passer à l’achat.

Par exemple du 21 octobre au 2 novembre dernier,  durant “la Fête des Projets” Leroy Merlin a proposé une page dédiée au live shopping. Via un partenariat avec Caast TV, la marque mettait en avant divers produits, via une démonstration produit réalisée par un expert, en direct.

Leroy Merlin live shopping

Les internautes pouvaient suivre la démonstration, poser leur question, le tout confortablement installé chez eux, dans les transports etc.

“Leroy Merlin a vu une croissance de 270% de ses ventes dans les 48h et une augmentation du chiffre d’affaires de 102% entre l’avant et l’après-live. Le nombre de visites sur les pages produits a quant à lui été multiplié par 6 le jour de la diffusion.”

Réseau social incontournable, Facebook propose une fonctionnalité dédiée, avec Shopping Direct. Via une page Facebook, il est possible de :

  • réaliser une mise en avant des produits
  • d’interagir avec l’audience
  • mette en avant des produits
  • réaliser des ventes

Les marques peuvent aisément lancer un live, sélectionner une playlist de produit et mettre en avant divers produits.

Enfin, pour souligner cette tendance au live shopping, Brut et Carrefour ont par exemple récemment annoncé le lancement de Brut Shop. Ensemble les deux acteurs phares de la grande distribution et des médias, vont permettre à des centaines d’entreprises de créer des lives shopping.

Cette première partie sur le live shopping tend à souligner, non pas de nouveaux réseaux sociaux émergents, mais une réelle tendance sur les réseaux sociaux. Facebook, Instagram, Snapchat ou encore TikTok proposent tous, ou ont prévus d’accentuer le concept du live shopping sur leur plateforme. Alors un conseil, ne passez pas à côté de cette tendance et commencer à réfléchir à votre stratégie social commerce.

Les réseaux sociaux de demain ?

Chaque année, des milliers d’applications sont développées. Toutes ne rencontrent pas le succès de Facebook ou TikTok, mais certaines se démarquent au fil des années. Retrouvez ci-dessous les réseaux sociaux émergents de 2022.

Clubhouse, la pépite du confinement

Pendant le confinement, Clubhouse a connu un véritable succès. Cette application/réseau social basé sur la voix, a permis dans un premier temps à des privilégiés et depuis quelques mois à tous, de prendre part à des discussions variées et en tout genre, avec des inconnus.

Dans certaines rooms, il est même possible d’échanger avec des célébrités, comme Elon Musk ou Omar Sy. Cette application où la voix est le meilleur moyen pour s’exprimer a permis la naissance de discussions sur des sujets divers, la création de communautés et a surtout offert une liberté de parole à une large audience.

clubhouse présentation

Clubhouse même été plus loin en monétisant son application. Les créateurs peuvent ainsi être rémunérés par d’autres auditeurs !

Alors que les confinements ne sont plus d’actualité, on entend beaucoup moins parler de Clubhouse. Cependant, l’application continue d’exister.

Le réseau social Clubhouse permet aux entreprises d’échanger de manière plus directe et personnelle avec leurs clients, mais aussi d’appuyer leur légitimité sur des sujets.

En réponse à ClubHouse, les réseaux sociaux traditionnels comme Twitter ou Facebook se sont lancés sur le marché du vocal, avec notamment Twitter Spaces et AudioLive Facebook.

Discord et Twitch, les révélations de la pandémie ?

Lancée en 2011 et 2015, Twitch et Discord sont des réseaux sociaux bien connus des gameurs. Limités à cette communauté, l’usage de ces plateformes s’est notamment démocratisé au grand public avec les confinements.

En recherche constante de divertissement, de nombreuses personnes ont découvert durant la pandémie Twitch et Discord.

Pour la petite histoire, Discord est un logiciel, mais aussi une plateforme consultable en ligne où les personnes se rejoignent dans des salons virtuels. Il est ainsi possible de communiquer par écrit ou bien à l’oral !

La plateforme regroupe aujourd’hui des millions d’utilisateurs et permet d’échanger et fidéliser avec une communauté. Une fois qu’une marque créé son serveur, il est possible de lancer une discussion !

Les marques peuvent également utiliser Discord de manière indirecte, en effectuant des partenariats.

Du côté de Twitch, ce service de streaming lancé en juin 2011 était à l’origine destiné aux gamers. Aujourd’hui, on retrouve des contenus en tout genre : sport, ASMR, cuisine et les marques prennent aussi place sur Twitch.

Grâce à des communautés engagées, Twitch est une place de choix pour les marques à la conquête de la gen Z. Le live contribue au succès de la plateforme, mais aussi les discussions écrites entre plusieurs personnes.

Sur Twitch, les marques peuvent également faire preuve de créativité en imaginant des formats différents des réseaux sociaux plus classiques. Avant d’investir la plateforme, il est cependant essentiel de bien comprendre les codes de Twitch.

Par exemple, Burberry n’a pas hésité à investir la plateforme pour présenter sa collection Printemps-Eté 2021 en direct.

Enfin, ces deux plateformes occupent aujourd’hui une place essentielle dans les discussions autour des cryptomonnaies et des NFT.

Yubo, le réseau social de live video

Bien connue des moins de 25 ans, l’application Yubo, réservée aux moins de 26 ans et qui est d’ailleurs une application française est utilisée par plus de 25 millions d’utilisateurs.

présentation Yubo

Le concept de l’app ? “Yubo, c’est ton réseau social de live video. Rejoins-nous pour t’amuser, discuter, jouer et faire des lives.

L’application cherche à donner la parole au jeu, via des discussions en live. Sans filtre, l’application cherche à donner la parole à tous et “inspirer socialement et permettre à une nouvelle génération de découvrir le monde et elle-même.”

La phrase clé de l’application “Ici, tu peux être toi-même.”

On peut citer 4 fonctionnalités phares :

  • Stream : permet de réaliser un direct avec plusieurs personnes
  • Chat : pour échanger avec des proches
  • Swipe : le concept de Tinder, mais pour trouver des amis
  • Trouve une communauté

Yubo est une alternative à HouseParty et permet aux jeunes de se faire des amis, via des live vidéo.

Poparazzi, l’application anti-Instagram ?

En téléchargeant Poparazzi, on retrouve une grille qui nous rappelle légèrement Instagram. Chaque utilisateur dispose d’un profil, sur lequel des photos sont publiées.

application Poparazzi

La différence avec Instagram ? Les photos publiées ont été prises et postées par des proches et non par soi. Pour faire simple, chacun peut se glisser dans la peau d’un paparazzi et prendre en photo ses proches.

Ici les photos sont prises avec la caméra arrière du smartphone, les selfies sont donc impossibles ! Par ailleurs, chaque poste prise ne peut être modifiée. Exit les filtres et les retouches et bienvenue au naturel ! Évidemment, le profil est modifiable et les photos peuvent être supprimées, si elles ne conviennent pas à la personne prise en photo.

L’application a notamment connu un véritable boom durant au printemps 2021 et aux États-Unis.

BeReal, l’application sans filtre et instantanée

Toujours dans le top 10 des applications réseaux sociaux sur l’App Store, BeReal semble continuer son chemin. Lancée en 202 par deux anciens de l’Ecole 42, BeReal est un réseau social incontrôlable.

En effet, chaque jour, à une heure différente, les utilisateurs reçoivent une notification leur indiquant avoir 2 minutes pour prendre une photo et ainsi voir ce que “tes amis sont entrain de faire”.

Pour découvrir ce que les autres sont entrain de faire, il faut obligatoirement prendre une photo à son tour. La caméra BeReal prend une photo à la fois via la caméra arrière et via la caméra avant.

Il est possible de commenter la photo d’un proche, réagir avec une photo, des emojis ou encore voir où sont les autres au moment d’envoyer la photo, mais aussi retrouver les anciens BeReal via un calendrier.

Sans filtre, l’application met en avant les moments authentiques

LinkMe, un Twitter nouvelle génération ?

Dernière application trendy du moment : LinkMe. Cette application dont l’objectif est de facilement connecter les gens entre eux, connaît notamment un développement en France, via les influenceurs et blogueurs télé-réalité.

LinkMe prône la bienveillance et la liberté d’expression. Sur cette application, il est possible de regrouper au même endroit, tous les profils des réseaux sociaux : Twitter, Instagram, Snapchat, Twitch, Facebook… Un QR Code est alors généré. En un scan, via l’appareil photo de son smartphone, on découvre le profil complet d’une personne.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LinkMe (@linkme)

Autre point fort de LinkMe : le partage de contenus. Photos, publication écrite, dite “Shouts”, le fil d’actualité et les profils LinkMe rappellent la disposition de Twitter.

L’application se divise en plusieurs onglets :

  • la recherche des personnes
  • des suggestions de personnes à suivre
  • un accès à son propre profil
  • un fil d’actualité divisé en trois onglets : trending, liens, clips
  • un onglet dédié aux notifications

Toutes les informations sont personnalisables. Un utilisateur a le choix sur ce qu’il décide de partager, et avec qui.

Conclusion

Ces réseaux sociaux émergents, ont pour la plupart des airs de réseaux sociaux déjà existants. À savoir des applications permettant de discuter de quelque manière, avec des proches ou des inconnus, pour se divertir. Cependant, pour le moment il ne semble pas y avoir de monétisation précise ou encore de marques sur ces réseaux.

Un peu comme avec TikTok au début, les marques vont devoir tester et user de budgets pour faire leur place sur les nouvelles applications favorites de la génération Z. Reste à savoir, comment les réseaux sociaux de demain, accueilleront leurs marques.

Quand on sait que Mark Zuckerberg, l’homme à la tête de Facebook et Instagram principalement menace de fermer les deux réseaux sociaux en Europe, afin de ne pas se soumettre à la loi sur le respect de la vie privée, il est normal que des alternatives voient le jour.

Vous n’avez pas encore testé Agorapulse ? Il ne vous faudra pas plus de 30 jours d'essai pour l'adopter !