En 2022, 94% des internautes affirment qu’un avis positif les incite à consommer. Coté marque, 85% des professionnels du marketing ambitionnent d’accroître la notoriété de leur marque grâce au marketing d’influence.

Ces deux chiffres en disent long sur l’efficacité du bouche-à-oreille dans la prise de décisions du consommateur. Commentaires, Avis post-achat, vidéos sur les réseaux sociaux, témoignages sur un blog… Tous ces contenus générés par les utilisateurs sont des leviers importants, tant pour les consommateurs que pour les marques.

Désormais, nous entrons dans l’ère de l’User Generated Content (UGC) : mais qu’est-ce que cela signifie ? Quelles formes privilégier et quels bénéfices en espérer ?

L’UGC ou User Generated Content : Définition d’un concept

UGC est l’acronyme d’« User Generated Content » (ou « Contenu créé par les utilisateurs » en Français). Les UGC, ou User Generated Contents, désignent les contenus créés par les utilisateurs autour d’une marque.

UGC vs. CGC

Le concept d’UGC est large.

En effet, il désigne aussi bien les contenus créés par les utilisateurs, que ceux produits par les clients ou les internautes. Ainsi, la notion d’« Utilisateurs » doit être pris au sens large.

Pour n’oublier personne, certains professionnels du marketing parlent de CGC (« Customer Generated Content »). Ils différencient ainsi le contenu créé par les « clients » (CGC) du contenu créés par les utilisateurs (UGC). A contrario, d’autres professionnels inclus le contenu créé par les clients dans la notion de Customer Generated Content.

UGC vs. Brand content

A contrario du brand content, l’UGC n’est pas produit par la marque elle-même. Il est produit par ses utilisateurs. 

Il y a donc une différence d’émetteur et de diffuseur du message.

Les objectifs marketing des UGC 

Utiliser un moyen simple et gratuit pour promouvoir son produit ou service

L’avantage principal de l’UGC, c’est son coût… ou plutôt son absence de coût !

En effet, ce sont les utilisateurs, les clients, les internautes qui créent du contenu en parlant de la marque. Sauf exception, la marque ne récompense pas la création de posts, de vidéos ou d’infographies qui font sa promotion. L’User Generated Content permet donc de faire des économies sur les coûts marketing.

La marque n’a pas besoin de payer pour générer du contenu (à la différence du brand content) et/ou payer pour diffuser celui-ci (à la différence du paid media) mais capitalisera sur des “médias” acquis (on parle alors d’earned media) gratuitement et, la plupart du temps, naturellement.

Engager l’utilisateur pour en faire un ambassadeur

Avec l’UGC, la marque dispose d’un formidable outil pour faire d’un utilisateur satisfait un ambassadeur de son produit ou de son service.

Ainsi, l’utilisateur satisfait, qui dispose d’une audience via son entourage personnel ou professionnel, va devenir un influenceur au service de la marque. Il augmentera le reach de votre produit ou service, grâce à une promotion virale et authentique.

On assiste alors à l’émergence d’un cercle vertueux : l’utilisateur initialement satisfait du produit ou service est encore plus satisfait d’en faire la promotion, ce qui le fidélise davantage.

Augmenter la crédibilité de son produit ou service

58% des marques qui mettent en place des stratégies d’UGC soulignent une augmentation de leur crédibilité à posteriori. 54% de ces mêmes marques mettent en avant une recrudescence de prospects et des revenus plus importants.

A noter que les UGC sont importants pour en SEO. En effet, les contenus créés par les utilisateurs sont pris en compte par les robots d’indexation Google comme « générateurs de confiance ».

Bénéficier des meilleurs taux d’engagement et de conversion

L’User Generated Content permet de développer son taux d’engagement. En effet, 94% des internautes affirment qu’un avis positif les incite à consommer.

Les contenus produits par vos utilisateurs bénéficient généralement d’un “crédit” important de la part de leur propre audience. En effet, parce que le contenu provient d’une source “fiable”, l’audience est moins méfiante, voir défiante, vis-à-vis de celui-ci. La marque bénéficie indirectement du capital sympathie dont jouit son utilisateur-ambassadeur, de la part de sa propre audience.

Par ailleurs, il faut noter que l’utilisation d’UGC dans les publicités a souvent tendance à obtenir de meilleurs taux de conversion que les publicités produites par les marques.

Activer une stratégie d’UGC est souvent une manière d’obtenir un ROI social media positif.

 

social listening

 

Les différents types d’User Generated Content (UGC)

A chaque type de contenu son UGC. En voici quelques exemples courants que vous avez le plus souvent l’habitude de voir.

Les messages publiés sur les réseaux sociaux

Le premier type d’UGC courant que l’on peut citer est celui que l’on retrouve sur les réseaux sociaux. Ainsi, lorsqu’un utilisateur publie un post sur les réseaux sociaux qui fait la promotion de votre produit ou service, on parle d’User Generated Content.

La mise en avant peut se faire : 

  • sur n’importe quel réseau social (Facebook, Instagram, Linkedin, Twitter, TikTok, Snapchat, Youtube ou Twitch)
  • avec n’importe quel format (post organique, commentaire d’un post, partage d’une photo ou d’une vidéo)

Vous l’aurez compris, peu importe la manière. Seule l’intention compte.

Les commentaires (de posts, d’articles ou d’ads)

Les posts, articles ou publicités sont souvent propices aux commentaires (positifs comme négatifs d’ailleurs). Les commentaires positifs contribuent à engager plus facilement des leads. En effet, parce que le contenu provient d’une source “fiable”, l’audience est moins méfiante et s’engage plus facilement.

Les avis clients

On l’évoquait au début de cet article, 94 % des internautes affirment qu’un avis positif les incite à consommer. Les avis clients sont donc des UGC importants.

Facteur de réassurance, les avis clients étaient historiquement usuels sur les sites e-commerce, notamment sur les fiches produits. Depuis, les avis clients se sont démocratisés. On les retrouve désormais en dehors des sites notamment sur Google My Business ou sur des sites spécialisés tels qu’Avis Vérifiés.

Comment mettre en place une stratégie d’User Generated Content pour votre marque ?

Pour mettre en place une stratégie d’UGC, nous recommandons la mise en place de 4 principes.

Définissez des objectifs clairs

Avant toute chose, comme pour tout sujet marketing, nous recommandons la mise en place d’objectifs clairs. Que recherchez-vous précisément en utilisant des UGC ?

Il est important de fixer un objectif précis pour déterminer un résultat à obtenir.

Parmi les objectifs possibles, on pourrait spontanément penser aux vanity metrics, bien que ces indicateurs soient peu recommandés. Il est préférable de suivre des objectifs plus facilement mesurables tels que le taux d’engagement, de conversion, etc.

Diversifiez les formats 

Le contenu généré par les utilisateurs peut prendre différentes formes.

Parmi les différents formats, on pense notamment :

  • D’abord, aux textes : avis clients, notes, commentaires, articles de blog…
  • Ensuite, aux photos : sur Instagram, Twitter, via des concours photo sur Facebook,…
  • Aux vidéos : vidéos sur les réseaux sociaux, stories, Reels, TikTok… Sur ce sujet, il faut souligner l’essor grandissant des UGC vidéos. Ce format permet aux consommateurs de se faire une véritable idée du produit ou service proposé par l’entreprise à travers l’expérience d’un autre consommateur via des conseils utiles et pertinents.
  • Et également aux espaces d’échanges : pages privées, groupes Facebook ou Discord, comme celui d’Agorapulse

L’UGC fonctionne aussi bien online que offline. Il est possible d’exploiter l’UGC sur tous les canaux mais pensez à le faire de manière réfléchie : Certains formats sont plus performants sur certains canaux. Vous mettrez ainsi toutes les chances de votre côté pour capitaliser sur l’UGC.

Misez sur le contenu d’originalité

Pour être impactant, il est important de produire un contenu le plus original possible.

Vous le verrez juste après, il est possible de trouver des messages et formats originaux qui vous distingueront de la concurrence ou d’autres acteurs.

Mesurez les objectifs et calculer le “ROI” de vos User Generated Content (UGC)

Afin de vérifier l’atteinte de vos objectifs, il est important de mettre en place des instruments de mesure afin d’évaluer l’impact des UGC sur votre génération de leads et, plus largement, sur votre stratégie d’acquisition.

Bien évidemment, cela s’applique si vous faites une utilisation des UGC de vos utilisateurs en les mettant en avant dans votre stratégie d’acquisition.

Un UGC a obtenu un engagement très élevé sur Facebook, mais que s’est-il passé ensuite ? Votre Reel Instagram a obtenu de nombreuses vues… mais comment cela se traduit-il financièrement ?

Pour le savoir, Agorapulse vous offre des fonctionnalités simples et adaptés à ce suivi. Voici comment cela fonctionne.

Étape 1 : Installez des pixels de suivi

Comment savoir si les prospects (leads) générés depuis les réseaux sociaux convertissent ? C’est précisément à cela que sert le pixel de suivi. Un pixel de suivi vous permet de définir des actions tangibles et mesurables pour votre public de réseaux sociaux. Vous serez ensuite averti par le biais de votre panneau publicitaire lorsqu’un utilisateur de réseaux sociaux aura effectué l’action.

Étape 2 : Générez des liens trackés

Si l’on n’est pas vigilant, le trafic web provenant de vos campagnes sur les réseaux sociaux peut être interprété à tort comme du trafic direct par Google Analytics. Il peut aussi être simplement compté dans le trafic social. Et cela, sans aucune répartition entre les campagnes, les publicités ou les liens contenus dans les publications (posts).

Pour éviter cela, la solution réside dans la génération de lien tracké.

En créant vos publications dans Agorapulse, vous pouvez activer le suivi UTM comme indiqué ci-dessus. Il est possible de raccourcir le lien grâce à la fonctionnalité Bitly.

Choisissez si vous voulez entrer vos propres valeurs (texte) ou laisser Agorapulse remplir les champs (dynamique). Lorsque vous partagez avec plusieurs réseaux en même temps, choisissez l’option Dynamique. Cela permettra de sélectionner le bon réseau social, le bon support et le bon profil social à ajouter au tag.

 

Ainsi, en utilisant le suivi UTM, vous pouvez suivre le cycle de vie des clients. Par exemple, vous pourrez voir si un grand nombre de personnes suivent vos liens, vont jusqu’à ajouter un article au panier, puis abandonnent leur achat. Vous serez alors en mesure de tirer des conclusions sur les raisons de cet abandon. Si vous avez correctement configuré votre lien de suivi, vous pourrez consulter les résultats de vos différentes campagnes dans Google Analytics et dans Agorapulse.

Étape 3 : Éditez facilement et instantanément des rapports simples à comprendre

Que l’on travaille en agence ou en entreprise, rassembler des données issues des réseaux sociaux et les transformer en un rapport attrayant prend généralement des heures.

Dans une récente enquête, 31% des spécialistes du marketing affirment consacrer jusqu’à 10 heures à la rédaction de rapports. Cela, alors que la norme du secteur est de quatre heures. 

En utilisant le système de rapports intégré d’Agorapulse, il faut environ 5 minutes pour rassembler les données des campagnes de réseaux sociaux !

Ce qu’il faut inclure dans un rapport de base sur les réseaux sociaux

Un rapport de base d’Agorapulse comprend les mesures suivantes :

  • Croissance de la page 
  • Données démographiques de l’audience
  • Impressions
  • Aperçu du contenu
  • Engagement
  • Gestion de la communauté
  • Les meilleurs moments pour publier

Il s’agit là de métriques de base. Si vous le souhaitez, vous pouvez choisir d’aller plus loin en ajoutant d’autres métriques dans votre rapport.

En effet, le Power Report d’Agorapulse contient d’autres options supplémentaires, accessibles via l’onglet “Créer un rapport” en haut, à gauche de l’écran. Elles sont idéales pour créer des rapports multiples sur plusieurs canaux. Elles sont aussi adaptées pour fournir des analyses approfondies de vos performances sur les réseaux sociaux.

Un rapport individuel canal par canal fournit tout cela :

Le calculateur de ROI d’Agorapulse pour vos User Generated Content

Comment fonctionne le calculateur de ROI proposé par Agorapulse ? 

Tout d’abord, rendez-vous sous Paramètres Profil > ROI pour activer la fonctionnalité ROI et paramétrer ses valeurs de calcul – chacune étant personnalisable. 

Par défaut, la valeur d’un Fan engagé est fixée à 1€ ; l’impression (CPM) à 5€ et celle d’un Clic sur un lien à 1€. Comme stipulé ci-dessus, ces trois valeurs sont parfaitement modifiables à votre convenance. 

3 métriques vont déterminer votre ROI : 

  1. Fans engagés – c’est le nombre de fois où les internautes ont commenté ou posté sur votre Page, pour une période donnée. Nous le calculons nous-mêmes. En effet, par exemple, il n’y a pas d’équivalence dans Facebook Insights. Ainsi, à chaque fois qu’un internaute poste un nouveau commentaire, nous ajoutons +1 à ce nombre.
  2. Impressions – c’est le nombre total d’impressions pour une période donnée. Il s’agit du même nombre que celui des Impressions qui figure dans la section Rapports > Impressions. Cette métrique nous provient de Facebook Insights sous l’intitulé page_impressions:day.
  3. Clics sur un lien – c’est le nombre de clics effectués sur un lien pour une période donnée. Il s’agit du même nombre que celui des Clics qui figure dans la section Rapports > Clics. Cette métrique nous provient de Facebook Insights sous l’intitulé link clicks.

4 exemples d’UGC efficaces sur des sites e-commerce

Maisons du Monde inspire les internautes avec la déco de ses clients

La célèbre enseigne de distribution, d’ameublement et de décoration française utilise les UGC pour inspirer les internautes intéressés pas certains produits. Pour cela, Maisons du Monde invite les clients à télécharger une photo de leur produit, installé chez eux, pour inspirer de potentiels acheteurs.

Petit Bateau incite ses meilleurs clients à se filmer en train de tester les produits phares

Petit Bateau, célèbre marque de prêt-à-porter pour enfants à incité ses meilleurs clients à se filmer en train de tester les produits phares. La marque a reçu des centaines de vidéos. Les meilleures ont été optimisées, montées et publiées sur les fiches produits. Résultat : l’enseigne a constaté une augmentation de 12% du taux de conversion.

UGC : Petit Bateau incite ses meilleurs clients à se filmer en train de tester les produits phares

Asphalte demande l’avis de ses clients

La jeune marque engagée dans la production de vêtements beaux, durables et accessibles fait une utilisation classique mais convaincante des UGC. En effet, les clients sont invités à noter et laisser un avis du vêtement acheté. Facteur de réassurance, ces avis sont utiles pour le déclenchement de l’achat.

Verbaudet invite ses clients à montrer comment leurs produits correspondent aux enfants

La célèbre marque d’équipement pour enfant est familière des UGC. Une des utilisations des UGC est l’invitation au partage des “coups de coeur” par les clients. Ces derniers sont invités à montrer le rendu d’un produit directement en partageant la photo de celui-ci sur le site.

 

Vous n’avez pas encore testé Agorapulse ? Il ne vous faudra pas plus de 30 jours d'essai pour l'adopter !