Written by Filipa Teixeira

août 18, 2018 at 9:40

5 nouvelles règles social media que vous ne respectez peut-être pas

De nombreux changements se sont produits récemment sur les différentes plates-formes. Les derniers mois ont été très chargés pour les spécialistes du marketing, qui s’efforcent de s’assurer de bien comprendre les nouvelles règles et de s’ajuster en conséquence.

Sans surprise, ces changements ont été accompagnés de beaucoup de nouvelles règles et au milieu de la confusion, certaines d’entre elles sont passées inaperçues. Cela ne signifie pas pour autant qu’elles ne sont pas importantes. Depuis le problème des violations de données, les réseaux sociaux n’hésitent pas à sévir contre les utilisateurs et les marques qui enfreignent les règles, même si elles viennent à peine d’être érigées.

Dans cet article, nous allons jeter un coup d’œil à 5 ​​nouvelles règles que vous pourriez accidentellement enfreindre, et ce que vous devriez faire à la place.

1. Planifier le même Tweet encore et encor

C’est la première des nouvelles règles anti-spam de Twitter, que nous avons abordées en profondeur ici. Dans le but d’améliorer la qualité des messages diffusés sur la plateforme et de réduire l’encombrement, Twitter interdit désormais aux marques de diffuser plusieurs fois le même tweet.

 

De nombreuses marques recyclent régulièrement leur contenu, partageant des tweets intemporels redirigeant vers des articles de blog, des citations ou des faits amusants sur l’entreprise plusieurs fois pendant des semaines, des mois ou même des années. Désormais, cette pratique est terminée.

Que faire à la place?

Au lieu de planifier des tweets en double, prenez quelques minutes pour programmer plusieurs tweets sur le même sujet mais avec une formulation différente. Pour partager le même article une fois par mois pendant six mois sur Twitter, il vous suffit d’écrire six tweets différents et de les programmer en même temps. Cela vous fera gagner du temps tout en vous offrant ce processus de marketing automatisé.

2. Planification de Tweets vers plusieurs comptes

La deuxième moitié des règles anti-spam de Twitter stipule qu’on ne peut pas planifier des tweets en double sur plusieurs comptes différents.

Pour exemple : je gère plusieurs profils pour différentes entreprises B2B. Bien qu’ils soient tous dans des domaines différents, pour éviter les conflits d’intérêts les citations génériques sur le monde des entreprises s’avèrent pertinentes sur chacun d’eux. Auparavant, j’aurais pu programmer la même citation sur ces différents profils en même temps.

Maintenant, c’est hors de question.

Que puis-je faire à la place?

Créez un contenu personnalisé pour chaque profil. Cela vous permettra non seulement de respecter les règles de Twitter, mais aussi de garantir que les Tweets que vous postez sont pertinents et optimisés pour chaque marque. La qualité sur la quantité, tout ça, tout ça.

3. Utiliser “Audiences personnalisées” est une violation aux règles de Facebook

Facebook a toujours eu des règles concernant leurs “audiences personnalisées” et comment les créer, en particulier en ce qui concerne l’utilisation des donnée. Selon les termes de Facebook, vous ne pouvez cibler que les utilisateurs qui s’étaient inscrits à votre liste.

Sans surprise, cependant, il y a eu beaucoup de situations où les marques et les annonceurs ont complètement ignoré cette règle. Certaines marques et entreprises ne se rendent même pas compte qu’elles enfreignent ces règles, même si celles-ci existent sous une forme ou une autre depuis un certain temps.

Là où la plupart des gens ont des ennuis, c’est soit par l’intermédiaire de listes achetées, soit par l’absence de données choisies. Les utilisateurs peuvent acheter chez vous mais n’acceptent pas pour autant que leurs adresses e-mail soient ajoutées à votre liste, mais vous les ciblez quand même. Ou bien vous avez acheté des listes à une société tierce. Ces deux exemples peuvent vous mettre dans de beaux draps, en particulier avec les utilisateurs se souciant chaque fois plus de leur vie privée et Facebook qui prône une tolérance zéro à ce sujet.

Que puis-je faire à la place?

Créez uniquement des audiences personnalisées à partir d’une liste de diffusion valide et suivez les règles strictes de Facebook. Assurez-vous que les utilisateurs de votre liste ont tous bien accepté d’être inscrits, et que vous avez obtenu leurs informations avec leur consentement explicite. Lisez les conditions générales de service “Audiences personnalisées” pour vous assurer d’être en règle.

Et surtout, assurez-vous d’adopter ces pratiques. Si vous avez besoin de créer une liste rapidement, vous pouvez utiliser Lead Gen Ads sur Facebook pour le faire.

4. Placer des pixels sur des sites autres que le vôtre

Il s’agit d’une zone grise dans laquelle de nombreuses marques se sont peut-être faufilées. Elles savaient que Facebook ne voulait pas que les pixels soient utilisés, mais savaient aussi que techniquement elles n’enfreignaient pas les règles.

Facebook a maintenant une règle qui l’interdit expressément . Vous pouvez uniquement placer le pixel de suivi Facebook sur les sites sur lesquels il est censé vivre.

Prenons un exemple. Disons que j’ai un accès complet à mon site et au site d’AgoraPulse (ce n’est pas le cas). J’installe le pixel de conversion de ma marque sur le site d’Agorapulse ce qui me permet par la suite de cibler les utilisateurs qui ont visité le blog d’Agorapulse pour leur proposer des services en consulting social media. Ce serait certainement efficace, mais serait aussi un énorme abus de confiance sur tant de niveaux différents et certainement pas ok.

Que puis-je faire à la place?

Gardez vos pixels pour vous ! C’est aussi simple que ça. Il existe d’autres moyens d’essayer de cibler vos concurrents ou les utilisateurs intéressés par des activités complémentaires. Cela inclut le reciblage d’intérêts, dans lequel vous ciblez les utilisateurs intéressés par l’activité (si elle est suffisamment importante) ou l’industrie que vous essayiez de cibler auparavant.

5. Utiliser des profils factices pour administrer les pages Facebook

Cette dernière règle est celle que je trouve la plus innocente et la plus facile à manquer et à enfreindre par accident. C’est aussi celle dont j’ai déjà parlé à plusieurs clients.

Beaucoup de gens utilisent des profils factices pour administrer les pages Facebook. Cela ne signifie pas automatiquement que ces pages sont des spams, et il y a beaucoup de raisons pour lesquelles les gens font cela.Ces raisons comprennent:

  • Ne pas avoir de compte Facebook personnel, et en créer un juste pour être en mesure de vendre sur Facebook. Cela est particulièrement fréquent chez les petites entreprises.
  • Avoir un seul compte auquel plusieurs personnes peuvent accéder; cela peut aussi être pour qu’un consultant ou un membre de l’équipe puisse intervenir pour créer le compte.

Maintenant, cependant, cela ne va plus être possible – du moins pas pour les grosses pages. Facebook est en train de mettre en place une règle qui obligera les administrateurs de Pages avec beaucoup d’abonnés à vérifier leurs profils.

Cela signifie que les administrateurs doivent avoir de vrais profils – pas des comptes fictifs – afin de rester conformes.

Que puis-je faire à la place?

Il y a encore beaucoup d’informations manquantes concernant cette règle. Nous ne savons pas encore ce qui compte en tant que “nombre important d’abonnés” et nous ne savons pas ce qui se passera si on enfreint la règle. Cela vous expose à un risque direct de voir votre page suspendue, shadowbanned ou qui sait quoi d’autre. Prenez les devants et occupez-vous de ça tout de suite.

Si vous avez une page Facebook, vous devez avoir un compte réel. Prenez le temps d’ajouter quelques amis sur Facebook, et de poster de temps en temps. Soyez actif sur le site, même si ce n’est que trente minutes par semaine et que vos paramètres de confidentialité sont extrêmement restrictifs.

Vous devriez également investir dans des logiciels de gestion sociale comme Agorapulse, où vous pouvez accorder l’accès à plusieurs membres de l’équipe facilement et en toute sécurité. Vous pouvez toujours avoir le contrôle total, mais il n’y a plus besoin de comptes factices pour gérer l’ensemble.

Dois-je vraiment suivre ces nouvelles règles?

J’ai toujours été du genre à suivre les règles. Je m’arrête même à chaque stop et ne dépasse jamais les limitations de vitesse de plus 5km. Et je crois fermement que Twitter et Facebook mettent ces règles en place pour une bonne raison. Vous ne m’entendrez jamais dire «oui, allez-y et faites ce que vous voulez, ça n’a pas d’importance», parce que je ne crois pas que ce soit une bonne stratégie.

Mais dans ce cas, vous devez vraiment respecter ces règles. Facebook et Twitter prennent très au sérieux ces nouvelles mises à jour; ils sont prêts à sévir contre tous ceux qui viendraient à les enfreindre. Avec Facebook qui offre même une prime monétaire à ceux qui signalent des abus de données, croyez-moi, vous ne voulez vraiment pas vous retrouver du côté obscur des réseaux sociaux.

Même si vous avez trouvé un moyen quelconque de contourner ces règles, ne le faites pas. Elles sont mises en place pour garantir aux utilisateurs sur la plate-forme la meilleure des expériences. Si vous êtes déterminés à ne pas vous y conformer, cela signifie que le contenu que vous proposez n’est peut-être pas assez bon pour marcher en organique. Et en fin de compte, c’est un bien plus gros frein à vos résultats que les nouvelles règles érigées par Facebook ou Twitter.

Le mot de la fin

On a beau être habitués à l’évolution rapide et constante des réseaux sociaux, devoir faire face à tant de changements en même temps n’en est pas plus facile. Chacune de ces règles peut nous affecter directement à des degrés divers, nous forçant à adapter notre stratégie. Cela étant dit, ces règles sont toutes de bonnes règles. Elles vont nous obliger à faire mieux si nous n’utilisons pas déjà les plateformes comme prévu. À long terme, cela signifiera de meilleurs résultats dans tous les domaines.

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous accidentellement enfreint l’une de ces nouvelles règles? Quelles règles préférez-vous ? Donnez-nous votre avis et posez vos questions dans les commentaires !

Article rédigé par Ana Gotter et traduit de l’anglais

Filipa Teixeira

novembre 14, 2018

Filipa Teixeira

octobre 24, 2018

Filipa Teixeira

octobre 19, 2018

Filipa Teixeira

Community Manager Freelance spécialisée dans l'édition et les relations blogueurs. Addict à Twitter et aux Stories Instagram. Lectrice et blogueuse, passe trop de temps à regarder des séries et à aller au théâtre à Londres.

Follow Filipa Teixeira on :

Envie de progresser sur les réseaux sociaux ?
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des conseils concrets pour réussir sur les réseaux sociaux.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Sed Praesent Donec justo leo. neque. elementum venenatis, dolor. id,