Vous voyez parfois, vos amis, vos clients ou des entreprises que vous suivez mettre en place des partenariats avec des influenceurs. Ils en sont fiers, car les résultats sont souvent au rendez-vous. Mais vous vous posez une question: que font-ils concrètement? Quels types de partenariats mettent-ils en place avec les créateurs de contenu sur les réseaux sociaux?

Lorsque vous débutez un projet d’influence, vous devez réfléchir à votre objectif et les détails de la campagne (budget, durée, plateforme…). Après cette réflexion, vous avez plus facilement en tête l’influenceur vers qui vous tournez. Il reste cependant une question en suspens: quelle forme peut prendre ce partenariat?

Aujourd’hui, il est possible de mettre en place des campagnes différentes d’une fonctionnalité à une autre, d’un réseau social à un autre. Que vous envisagez une campagne de marketing d’influence BtoC ou BtoB, il existe 6 grandes manières de collaborer avec un influenceur



 

Les posts photo, la base d’un partenariat influenceur

 

Ces publications sont partout, c’est l’essence même d’un réseau social. Il est possible de partager une photo sur Instagram, un tweet sur Twitter, un post sur LinkedIn ou encore un article de blog. Généralement, les créateurs de contenu publient ce genre de post tous les jours pour animer leur communauté et partager avec elle. Il est donc facile de voir très souvent des annonceurs s’immiscer dans ces prises de parole pour effectuer un placement de produits.

Ce type de partenariats a plusieurs avantages. Il est le plus simple à mettre en place puisque l’influenceur teste le produit/service puis en fait une revue sur le réseau social choisi. Il s’agit la plupart du temps d’un partage d’expérience pour annoncer la sortie d’une nouveauté ou mettre en avant une information à ne pas manquer. Cette collaboration permet à l’entreprise de gagner en visibilité auprès d’une cible bien choisie. Grâce aux mentions sur ces posts, la marque réussit également à renvoyer une partie des abonnés de l’influenceur sur leur propre profil pour faire grossir leur communauté. Le contenu imaginé avec le créateur se doit d’être divertissant pour attirer l’œil d’un maximum de personnes.

Il est ensuite possible pour la marque, si le contrat le mentionne, de réutiliser ces images pour ses propres communications. C’est ce qu’a fait Badoit sur Instagram au début de l’année. L’entreprise s’est entourée de plusieurs créatrices de contenu qui ont imaginé des posts autour du hashtag #janvierquipetille. Les images ont été postées sur les comptes des influenceuses, mais également sur la page de Badoit pour l’animer.

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Badoit France (@badoit_fr)

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Badoit France (@badoit_fr)


En BtoB, ces collaborations se déroulent principalement sur des réseaux sociaux comme Twitter ou LinkedIn. Dans ces posts, le message va être plus important que l’image. Pour attirer un maximum de professionnels, il va falloir leur parler et attiser leur curiosité. Pour cela, il est possible de se raccrocher à une actualité bien spécifique.

Par exemple au mois de janvier, Jean Pascal Mollet, expert en commerce, a présenté la marque Fazup et leur patch anti-onde. Plutôt que de faire une simple revue du produit, il a partagé une solution aux commerciaux qui recherchaient un cadeau original pour remercier leur client.

 

Les vidéos longues et courtes, une tendance qui se poursuit sur les réseaux sociaux

 

Le contenu vidéo se développe assez efficacement depuis plusieurs années. Il est maintenant possible de poster des formats longs et courts sur Instagram, de ne pas dépasser les 10 secondes sur TikTok, de préférer se rendre sur YouTube ou de regarder un webinaire. 

L’objectif avec ce type de collaboration est de mettre en image sa communication pour attirer le regard ou pour mettre en évidence une particularité du produit/service. Sur TikTok au mois de mars, Xiaomi France a communiqué sur son dernier téléphone, le Redmi Note 10 Pro. 7 créateurs de contenu ont été sollicités pour mettre en scène l’option duo lors d’un enregistrement de vidéos.

 

@xiaomifrance🗼💃🏻 Petites chorés dans Paris filmées avec le ##RedmiNote10Pro !@manon__pasquier @vincentnadal♬ son original – Xiaomi France

Ces vidéos ont à la fois été postées sur les comptes des influenceurs. D’autres sont venues étayer le profil de la marque avec les TikTokeurs comme animateurs. L’entreprise a donc mêlé à sa stratégie social media du marketing d’influence.

Avec les vidéos, les entreprises ont également la possibilité de mener une stratégie centrée sur les ventes. Le lien vers les produits mentionnés peuvent figurer dans la barre d’informations sur YouTube ou dans la légende d’un post sur Instagram.

Du live pour rendre plus vivantes les campagnes de communication

 

Depuis le confinement, le format live se fait une place de choix dans les campagnes de marketing d’influence. Toutes les applications ont cette fonctionnalité, d’Instagram à YouTube, en passant par TikTok, LinkedIn ou Twitch, il est aujourd’hui possible de se lancer en direct sur n’importe quelle plateforme.

Avec ce format, le créateur de contenu doit avant tout partager une information. Il peut faire un retour d’expérience sur un produit accompagné de l’expert de la marque. Les deux, en plus de partager leur avis, peuvent répondre directement aux questions posées par les spectateurs. Le contenu devient plus authentique, il est un peu moins encadré que lors d’une publication.

Le live est donc avant tout un outil de partage, comme vous pouvez le voir avec l’exemple que l’on vous propose. Au mois de décembre, Roseline Laloupe, experte RH, a été sollicitée par RH Performances pour participer à un webinaire sur la diversité lors d’un processus de recrutement. Elle a partagé son point de vue et son expérience auprès de sa communauté.

En plus de ces lives pour gagner en visibilité, les entreprises en réalisent également pour développer leurs ventes. C’est ce que l’on appelle les live shopping. Depuis les fêtes de fin d’année, des sites comme la Fnac ou Cdiscount ont pensé une stratégie de contenu autour de ce nouveau format.

Des créateurs de contenu sont régulièrement sollicités pour venir animer un direct. L’objectif est de présenter quelques produits vendus sur la plateforme pour inciter un maximum de personnes à passer à l’achat. Pour le moment, ces événements se déroulent principalement sur le site de l’entreprise. Le format reste un peu toujours le même. Un chat est présent pour que les spectateurs puissent poser leurs questions. L’influenceur y a accès tout au long de sa prestation. Il y a également la liste des produits mentionnés où il est possible de cliquer pour accéder à la page de vente.

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Romane, pour les intimes* (@romy)


Par ailleurs, le direct est aussi un format pour divertir son audience. Sur YouTube ou Twitch, les créateurs de contenu sont présents pour partager un moment avec leur communauté. Certaines fois, un partenaire vient s’immiscer dans ces images pour gagner en visibilité auprès d’une certaine audience.

En décembre, Nina Ricci s’est entourée de la créatrice Boramy Gaming, spécialiste du jeu Animal Crossing. La marque lui a demandé de recréer son univers sur la plateforme. Elle a ensuite partagée ses créations à sa communauté dans un live sur Twitch.

Les stories, le format le plus authentique

 

Ce format est l’un des préférés des créateurs de contenu! Pas un seul jour ne passe sans qu’ils ne fassent une storie. Elles sont aujourd’hui présentes sur Instagram, Snap, Twitter, LinkedIn ou encore YouTube. Ce format est également apprécié par les annonceurs, car il est authentique. Les influenceurs prennent leurs téléphones pour parler sans tabou à leur communauté d’un produit ou d’un service. Le contenu est un peu moins léché que ce qu’ils postent ailleurs, mais est regardé quotidiennement. Il est consommable facilement.

Cette stratégie de marketing d’influence permet aux marques de gagner en visibilité, mais pas seulement. Sur Instagram, l’outil “swipe-up” leur est très utile pour renvoyer la communauté de l’influenceur vers un autre contenu. Il peut s’agir d’une page de vente, d’un formulaire, d’un site ou encore d’une newsletter.

Cette fonctionnalité est utilisée quotidiennement par Noholita pour partager ses coups de coeur mode et beauté notamment.

 

noholita instagram

Captures d’écran de plusieurs stories de l’influenceuse Noholita utilisant le lien swpe-up.

La co-création, le plus gros partenariat avec un influenceur

 

La co-création est la collaboration qui fait sûrement le plus envie aux influenceurs et aux marques. Le créateur de contenu est sollicité pour imaginer un produit ou un service en compagnie des équipes de l’entreprise. Cette dernière s’appuie sur son expertise pour penser une offre qui a pour objectif de plaire à une certaine cible. Le plus souvent, ce client type fait partie des abonnés de l’influenceur.

Ce partenariat se décline en collection capsule. Quelques articles portent le nom de l’influenceur chez l’enseigne avec qui il a travaillé. Généralement, les produits en collaboration avec un créateur de contenu se vendent très rapidement, car les quantités produites ne sont pas élevées.

L’exemple le plus parlant aujourd’hui de ce type de collaboration est celui entre DCM Jennyfer et Léna Situations. Depuis plusieurs années, la créatrice de contenu dessinent des collections capsules vendues au sein de l’enseigne. La dernière en date est une collection de sacs à main qui portent son nom.

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lena Situations (@lenamahfouf)


Pour ces collaborations, le budget alloué doit être assez conséquent pour rémunérer le travail de l’influenceur sur plusieurs mois.

 

Les programmes ambassadeurs, des partenariats influenceurs sur le long terme

 

Comme pour le précédent exemple, ce type de collaboration va demander un certain budget. Pourquoi? Parce que généralement l’influenceur est sollicité sur du long terme. La marque lui propose d’être son image sur les réseaux sociaux pendant plusieurs mois. De cette façon, il prendra la parole à des dates clés, comme pour la sortie d’un nouveau produit ou pour les fêtes de fin d’année afin de mettre en avant la marque. Il réussira au fil du temps à partager plus facilement les valeurs et les messages de l’entreprise.

Pour cette dernière, c’est une réelle opportunité. Elle va avoir à sa disposition du contenu de qualité tout au long de l’année, mais aussi une visibilité auprès d’une certaine audience. Le plus souvent, les influenceurs choisis ont une grosse communauté pour toucher un maximum de personnes. Ses communications seront incarnées par un visage familier du client cible. 

En 2021, ce type de collaboration se développe de plus en plus. Récemment, Squeezie est devenu l’ambassadeur à l’année de la marque de téléphonie Vivo. Avec elle, le vidéaste mettra en place des jeux concours et son prochain clip sera sponsorisé par l’entreprise.

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @xsqueezie

En choisissant des ambassadeurs à l’année, la marque construit une véritable relation avec l’influenceur ce qui peut être bénéfique pour la suite.

 

Code promo et affiliation, les bonus d’un partenariat influenceur

 

Lors de partenariat, il arrive souvent que vous voyez passer des codes promotionnels. Cette option est fortement utilisée par les marques pour inciter les abonnés à passer à l’achat. L’influenceur bénéficie d’une réduction unique, qui porte le plus souvent son nom.

Il est également possible pour l’entreprise d’imaginer une stratégie d’affiliation. À chaque vente, le créateur de contenu reçoit un pourcentage.

Ces deux outils sont des bonus dans une collaboration, car ils viennent en complément d’une prise de parole. Ils ont également un autre avantage. C’est intéressant pour une marque qui souhaite avoir des données sur le nombre de ventes générées lors d’un partenariat par exemple.

Sur les réseaux sociaux, il est aujourd’hui possible de mener toutes sortes de campagnes. Avec le développement de nouveaux outils comme shopping sur Instagram, l’affiliation sur YouTube et TikTok, de nouveaux formats pourraient voir le jour. Pour éviter de vous perdre, pensez bien à votre objectif et aux clients que vous souhaitez viser. 

Qu’attendez-vous pour vous lancer?

 

Vous n’avez pas encore testé Agorapulse ? Il ne vous faudra pas plus de 30 jours d'essai pour l'adopter !