À l’instar de Facebook, Instagram ou encore Pinterest, Twitter vient d’annoncer le lancement d’une fonctionnalité pour les e-commerçants : Twitter Shops. En accès très limité pour le moment, les Twitter Shops témoignent de la volonté d’expansion du réseau social et cela ne sera pas pour déplaire aux marques. Avec les Twitter Shops, les e-commerçants vont pouvoir présenter jusqu’à 50 produits.

Avec les confinements engendrés par la pandémie de Covid-19, le commerce en ligne a connu un essor sans précédent en 2020. Le social commerce représente une industrie de plus en plus juteuse pour les réseaux sociaux. Cette fonctionnalité, dont l’utilisation est gratuite, permet aux internautes de consulter les produits figurant sur les profils de leurs marques préférées. Une fonctionnalité qui se rapproche de celle d’Instagram, qui permet aux internautes d’afficher la boutique d’une marque et de parcourir son catalogue de produits.

En cliquant justement sur l’onglet « Afficher la boutique » juste au-dessus des tweets, les tweetos pourront faire défiler les produits. Cette annonce fait écho à l’explosion du social commerce depuis quelques années. Les réseaux sociaux proposent de plus en plus de fonctionnalités pour accompagner les e-commerçants et les aider à mieux vendre grâce aux réseaux sociaux. L’évolution du rôle du social media manager va justement dans ce sens.

Actuellement en test avec quelques entreprises américaines, les boutiques ne sont visibles que des utilisateurs basés aux États-Unis, utilisant la version anglophone de Twitter, et un iPhone. Si tout se déroule comme prévu, les Twitter Shops devraient arriver en Europe dans les prochains mois. Cette nouvelle fonctionnalité est l’aboutissement de la stratégie du réseau social pour proposer des outils aux e-commerçants. Cela fait plusieurs années que Twitter tente d’enrichir l’expérience des marques sur sa plateforme, notamment avec une fonctionnalité qui permettait d’acheter directement un produit sur le réseau social en 2021.

Twitter s’est également rapproché de Walmart pendant les fêtes pour diffuser des sessions de live shopping. Pour Justin Hoang, Staff Product Manager « les Twitter Shops vont devenir la maison des commerçants sur Twitter. Un endroit où ils peuvent intentionnellement constituer un catalogue de produits pour leur audience. Twitter Shops s’inscrit dans le cadre d’un effort plus large visant à mieux soutenir les professionnels de tous types – des petites entreprises et créateurs aux grandes marques – qui viennent sur Twitter pour faire du business ».

Le communiqué de presse de Twitter précise qu’au fur et à mesure que les tests se poursuivront, les équipes étudieront le meilleur moyen de rendre les Twitter Shops plus faciles à découvrir, en ajoutant de nouvelles façons pour les commerçants de raconter l’histoire de leur marque à travers leurs boutiques en ligne. Ou encore en augmentant le nombre de produits que les commerçants peuvent présenter et en mettant les Twitter Shops à la portée d’un plus grand nombre de commerçants et d’utilisateurs.

Cette accélération de Twitter dans l’e-commerce intervient dans la foulée de la restructuration de son organigramme sous la houlette du nouveau patron du réseau social, Parag Agrawal, successeur du fondateur historique Jack Dorsey. Trois responsables ont récemment été nommés au sein de la division consommateur de la plateforme :

  • Jay Sullivan a été nommé vice-président des produits de consommation
  • Arnaud Weber occupe le poste de vice-président de l’ingénierie des produits de consommation
  • Anita Butler est nommée comme responsable du design consommateur

Ils travaillent tous les trois sous la supervision du directeur général de l’unité, Kayvon Beykpour. Avec cette nouvelle équipe, Parag Agrawal cherche à étoffer l’offre de services proposée par Twitter. L’entreprise se donne aussi pour objectif de séduire de nouveaux utilisateurs et mise sur 315 millions d’utilisateurs quotidiens d’ici la fin 2023, contre 217 millions actuellement. Les. Twitter Shops doivent lui permettre d’atteindre cet objectif ambitieux.

Fin 2021, le réseau social avait déjà annoncé se lancer dans le live shopping. Une nouvelle option qui permet aux utilisateurs de se connecter à une diffusion en direct, avec des options d’achat affichées sous le flux vidéo. Un format qui intéresse de plus en plus les marques. Elles sont nombreuses à nouer des partenariats avec des influenceurs pour mettre en place un live shopping et toucher une nouvelle audience, sensible à ce type de format. De manière générale, les réseaux sociaux semblent s’intéresser de plus en plus au social commerce.

Ce n’est pas une mauvaise idée quand on sait que 64 % des utilisateurs ont effectué un achat via les réseaux sociaux en 2021. À l’heure actuelle, le shopping sur les réseaux sociaux génère 492 milliards de dollars dans le monde entier. Un chiffre qui pourrait tripler d’ici 2025. Certains pays ont déjà pris de l’avance comme la Chine : plus de 80% des utilisateurs des réseaux sociaux ont adopté le social commerce et consomment de manière régulière sur ce nouveau canal. Les experts estiment que la tendance du social commerce pourrait tout particulièrement impacter les nouvelles générations.

En effet, d’ici 2025, la Génération Y et la Génération Z devraient être responsables de 62% des dépenses mondiales du e-commerce sur les plateformes sociales. Dans le détail, les dépenses les plus importantes issues du social commerce devraient concerner :

  • les vêtements
  • l’électronique grand public
  • la décoration d’intérieur
  • les produits de beauté

Vous n’avez pas encore testé Agorapulse ? Il ne vous faudra pas plus de 15 jours d'essai pour l'adopter !